Offensive de Boko Haram: Des «corps partout» dans une ville nigériane
Actualisé

Offensive de Boko HaramDes «corps partout» dans une ville nigériane

Le groupe islamiste armé contrôlait toujours Baga plus d'une semaine après avoir pris d'assaut ce carrefour commercial du nord-est du Nigeria, et «il y a des corps partout» dans la ville.

1 / 73
24.12 Les troupes nigérianes « ont finalement pénétré et écrasé ce qu'il restait des insurgés de Boko Haram au Camp Zéro , situé au coeur de la forêt de Sambis», a affirmé samedi le président nigérian Muhammadu Buhari.

24.12 Les troupes nigérianes « ont finalement pénétré et écrasé ce qu'il restait des insurgés de Boko Haram au Camp Zéro , situé au coeur de la forêt de Sambis», a affirmé samedi le président nigérian Muhammadu Buhari.

Keystone
13.10 Un officiel nigérian a annoncé à la BBC la libération de 21 des lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014 à Chibok, dans le nord du Nigeria.

13.10 Un officiel nigérian a annoncé à la BBC la libération de 21 des lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014 à Chibok, dans le nord du Nigeria.

14.04 Le groupe islamique Boko Haram a envoyé une «preuve de vie» deux ans après l'enlèvement à Chibok (nord-est du Nigeria) de 276 lycéennes, un événement qui sera commémoré jeudi par des prières et des manifestations à travers tout le pays.

14.04 Le groupe islamique Boko Haram a envoyé une «preuve de vie» deux ans après l'enlèvement à Chibok (nord-est du Nigeria) de 276 lycéennes, un événement qui sera commémoré jeudi par des prières et des manifestations à travers tout le pays.

Keystone

«Je suis entré dans Baga vers deux heures du matin (01h00 GMT) aujourd'hui (lundi) et la ville est toujours occupée par Boko Haram» a rapporté Borye Kime, un pêcheur de Baga, joint par téléphone depuis le village de Dubuwa, au Tchad voisin, où il a trouvé refuge. Les insurgés «ont monté des barricades dans les points stratégiques de la ville. Il y a des corps partout. Toute la ville empeste l'odeur des cadavres en décomposition» a-t-il poursuivi.

Le groupe islamiste a lancé un premier assaut sur Baga, située sur les rives du lac Tchad, tout au nord de l'Etat de Borno, le 3 janvier, avant de revenir plusieurs jours plus tard pour raser entièrement la ville et une quinzaine de villages aux alentours.

Des responsables locaux ont fait état d'un très grand nombre de morts mais aucun bilan n'a pu être confirmé pour le moment. Quelque 20'000 personnes ont pris la fuite vers Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, à moins de 200 kilomètres au sud, ou vers les pays voisins, selon les secours.

«Pas un seul soldat à Baga»

L'armée nigériane a considéré samedi qu'il était «approprié» de considérer cette attaque de Boko Haram comme «la plus meurtrière» depuis le début de l'insurrection islamiste il y a six ans.

Le porte-parole des armées, le général Chris Olukolade, a assuré qu'une riposte militaire était prévue. Déjà vendredi, un porte-parole du gouvernement, Mike Omeri, avait affirmé que l'armée «poursuivait activement» les islamistes.

Mais M. Kime, qui a dit être retourné à Baga pour y récupérer ses économies cachées chez lui, dit n'avoir vu aucun soldat dans la ville. «Il n'y a pas un seul soldat à Baga», a insisté cet homme âgé de 40 ans. «Toutes ces déclarations sur les soldats qui combattent pour reprendre Baga sont fausses».

Attaques et enlèvements liés à Boko Haram depuis avril

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram, qui a proclamé un «califat» dans les zones sous son contrôle dans le nord-est du Nigeria, menace les frontières du Niger, du Tchad et du Cameroun, où l'armée a repoussé lundi une attaque des jihadistes.

L'insurrection de Boko Haram et sa répression par les forces de l'ordre ont fait plus de 13'000 morts et 1,5 million de déplacés en cinq ans, principalement dans le nord du Nigeria.

--2014--

- 14 avr: 276 lycéennes sont enlevées par des hommes armés à Chibok (Etat de Borno, nord-est). Le chef de Boko Haram revendique le rapt des lycéennes, qu'il veut «vendre» comme «esclaves» et «marier» de force. 57 jeunes filles réussissent à s'enfuir, mais 219 sont toujours portées disparues.

- 14 avr: Au moins 75 morts dans un attentat, revendiqué par Boko Haram, dans la gare de bus de Nyanya, en périphérie d'Abuja. En mai et juin, deux nouvelles attaques font une quarantaine de morts dans la capitale fédérale. La plupart des attaques étaient jusqu'ici concentrées sur le Nord-Est, fief historique du groupe.

- 5 mai: Au moins 300 morts dans l'attaque de Gamboru Ngala, dans l'Etat de Borno (sources locales). Toute la ville est détruite.

- 20 mai: Deux attentats à la voiture piégée sur un marché de Jos (centre), revendiqués par Boko Haram: au moins 118 morts.

- 3 juin: Des hommes lourdement armés détruisent quatre villages dans l'Etat de Borno: entre 400 et 500 morts (chefs locaux).

- 18 oct: Environ 60 femmes et jeunes filles sont enlevées autour de Chibok (témoignages). Le 25-26, une trentaine d'adolescents sont enlevés à Mafa (Borno).

- 10 nov: Un attentat attribué à Boko Haram commis par un kamikaze déguisé en étudiant frappe un collège à Potiskum (Yobe): 58 morts.

- 28 nov: Au moins 120 morts et 270 blessés dans une attaque, au moment de la prière hebdomadaire, contre la grande mosquée de Kano, dirigée par l'un des plus hauts dignitaires musulmans du pays, qui avait appelé à prendre les armes contre Boko Haram.

- 1er déc: Plus de 150 morts, dont 44 membres des forces de sécurité, dans un raid lancé par Boko Haram sur Damaturu (Yobe), selon des sources concordantes.

- 14 déc: Au moins 185 personnes sont enlevées et 32 tuées par Boko Haram dans l'attaque du village de Gumsuri, au sud de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno.

--2015--

- 3 jan: Début d'une vaste et sanglante offensive contre Baga du groupe islamiste qui prend le contrôle d'une importante base militaire à l'entrée de Baga et de plusieurs autres localités de l'extrême nord-est, le long des rives du lac Tchad, à cheval entre le Nigeria, le Tchad et le Niger. Baga et une quinzaine de villages aux alentours sont rasés. Cette attaque pourrait être «la plus meurtrière» selon l'armée.

- 5 jan: Le drapeau noir des jihadistes est visible depuis le Niger par-delà la frontière (maire de la région nigérienne de Diffa). Boko Haram contrôle depuis début octobre 2014 Malam Fatori et Damasak, deux localités du nord-est du Nigeria très proches du Niger.

- 10 jan: Au moins 19 personnes sont tuées lorsqu'une bombe fixée sur une fillette d'une dizaine d'années explose dans un marché de Maiduguri (nord-est).

- 11 jan: Deux femmes kamikazes se font exploser, tuant quatre personnes sur un marché de Potiskum (nord-est).

- 12 jan: Une attaque de Boko Haram contre une base militaire de Kolofata (nord-ouest du Cameroun) est «repoussée» par l'armée. (afp)

Ton opinion