Actualisé 20.06.2017 à 18:37

Suisse

Des cours d'accouchement rien que pour les papas

Les futurs pères sont de plus en plus impliqués dans la grossesse de leur femme. En Suisse, des cours réservés aux homme voient donc le jour.

de
rmf
L'implication des pères lors de la grossesse et l'accouchement de leur compagne renforce leur lien avec le nouveau-né.

L'implication des pères lors de la grossesse et l'accouchement de leur compagne renforce leur lien avec le nouveau-né.

Keystone/AP/Michael Sohn

Le constat est unanime dans les maternités: depuis 2 à 3 ans, les hommes prennent de plus en plus à cœur leur place de père, notamment avant la naissance. Un peu partout en Suisse, des cours de préparation à l'accouchement et à la parentalité destinés uniquement aux futurs papas sont en train d'être mis sur pied. Des rencontres juste entre hommes, pour libérer la parole, et ouvrir la porte aux questions gênantes.

Parler sexualité

«Le cliché du mari qui tient sa femme par la main en lui disant de pousser tout en se faisant crier dessus, c'est terminé, raconte Betty Quiret-Rousselle, sage-femme aux HUG. Désormais l'homme est acteur à part entière lors de l'accouchement. On va donc lui expliquer comment gérer le pré-travail à la maison, comment entrer en contact avec le nouveau-né, quelles sont ses compétences... On va aussi replacer le couple au centre, et parler de leur sexualité.»

A Genève, les formations débuteront à la rentrée, et ont été testées ce mois-ci. Mais la demande existe déjà largement. Elle a aussi été ressentie à Lausanne. La clinique La Source ouvrira des cours du même genre début 2018.

«Nous avons remarqué que des questions non-dites restaient en suspens lors des consultations prénatales en couple, explique Valérie Delplanque, sage-femme responsable de la maternité. Les hommes ont parfois peur pour leur compagne et pour le bébé, car ils ne peuvent pas ressentir physiquement la grossesse. Ils ont aussi des inquiétudes logistiques, financières, et sexuelles. Nous avons formé une sage-femme en sexologie. Elle mènera ces rencontres d'accompagnement.»

Valve cardiaque qui croît avec le bébé

19.04.2017 Les valves cardiaques ne croissent pas, ce qui constitue un problème pour les bébés souffrant de malformations du coeur.

Traduire les besoins de la mère

Au CHUV, un psychologue propose depuis une dizaine d'années une séance de groupe avec les futurs pères inclue dans la préparation à la naissance. Si la fréquentation était faible au début, elle a fortement augmenté ces 2 ou 3 dernières années. Et du côté du personnel, on ressent la différence lors de l'accouchement, car les pères comprennent mieux leur femme, traduisant ses besoins auprès des soignants.

Si ces cours voient le jour un peu partout en Suisse, les sages-femmes sont unanimes: «Nous ne voulons surtout pas forcer les hommes qui ne souhaiteraient pas s'impliquer autant, conclut Valérie Delplanque. Mais nous voulons mieux accompagner ceux qui le désirent.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!