Crise en Ukraine: Des dauphins de combat pour l'armée russe
Actualisé

Crise en UkraineDes dauphins de combat pour l'armée russe

La marine russe compte désormais une unité de mammifères marins spécialisés notamment dans la détection d'explosifs. Ces animaux, basés en Crimée, appartenaient à l'Ukraine.

par
ofu
Une première unité de dix dauphins a déjà passé une première série de tests.

Une première unité de dix dauphins a déjà passé une première série de tests.

Avec l'annexion de la Crimée, la Russie va hériter de troupes militaires ukrainiennes dont le grand public ignorait sans doute l'existence: des dauphins de combats. Sébastopol, ainsi que San Diego en Californie, sont en effet les deux seules villes du monde à avoir des centres d'entraînement de cétacés soldats.

Avant son rattachement à la Russie, l'Ukraine avait prévu de mettre un terme à ce programme à la fin du mois d'avril. Les mammifères marins devaient par la suite être intégrés à un programme de travail avec des enfants handicapés. Mais selon l'agence de presse russe RIA Novostis, la marine russe veut faire tout le contraire. Elle prévoirait même de développer le centre d'entraînement. L'armée russe utilise déjà des phoques pour différentes tâches sur terre et sous l'eau.

Protéger une zone précise

La mission des dauphins de combat sera d'aider les plongeurs à détecter des engins explosifs au fond de la mer Noire, écrit «Metro News». «Nos grands dauphins seront engagés dans des entraînements conjoints avec les plongeurs au cours desquels ils devront détecter des objets et des munitions immergés», a confirmé un responsable de l'océanarium de Sébastopol à l'agence RIA Novosti. Dix dauphins auraient déjà passé une première série de tests. Ils seront ensuite amenés à apprendre à patrouiller dans une zone précise et à la protéger contre d'éventuelles intrusions.

En 1973, l'URSS avait créé un programme où les dauphins étaient dressés pour des opérations kamikazes. Leur mission était d'infiltrer les lignes ennemies, de poser des mines sur des navires de guerre ou encore de neutraliser des nageurs militaires, rappelle «Le Parisien». Cette unité militaire était passée sous commandement ukrainien après la dissolution de l'Union soviétique. L'Ukraine n'avait relancé le programme d'entraînement qu'en 2012.

Ton opinion