Football: Des débuts calamiteux plombent Sion à Saint-Gall
Actualisé

FootballDes débuts calamiteux plombent Sion à Saint-Gall

Les Valaisans se sont plutôt bien défendus au Kybunpark. Mais les deux buts encaissés lors des vingt minutes initiales ont pesé trop lourd (2-1).

par
Florian Vaney
Quentin Maceiras et les Sédunois ont subi la loi du Saint-Gall de Cedric Itten pour la quatrième fois de la saison.

Quentin Maceiras et les Sédunois ont subi la loi du Saint-Gall de Cedric Itten pour la quatrième fois de la saison.

KEYSTONE

C’est comme si le souvenir du dernier déplacement du FC Sion à Saint-Gall trottait encore dans les têtes valaisannes au coup d’envoi du quatrième et dernier affrontement de la saison entre les deux formations, dimanche au Kybunpark. Huit mois plus tôt, les Sédunois n’avaient pas existé à l’autre bout de la Suisse. Une défaite 3-0 était venue punir ce constat, auquel s’était ajouté le départ de Stéphane Henchoz le matin suivant.

Saint-Gall est toujours une équipe dominante aujourd’hui, Sion toujours une formation dont le manque de certitudes inquiète, et cela a sauté aux yeux en début de rencontre. Paolo Tramezzani avait choisi de titulariser pour la première fois le jeune Sandro Theler sur la gauche de sa défense. C’est peu dire que le Haut-Valaisan a souffert et appris le métier à la dure. Il faut dire que gérer un côté où pèse en permanence le génial Lukas Görtler et où se relaient Cédric Itten et Ermedin Demirovic n’a vraiment rien d’aisé.

Doublé de Demirovic

Reste qu’après 19 minutes, le tableau d’affichage montrait déjà 2-0 pour les locaux. Contenir les assauts saint-gallois dans la première demi-heure d’un match est à chaque fois une mission périlleuse? C’est vrai, et les Valaisans n’ont pas franchement réussi à limiter la casse. La faute cette fois-ci à Ermedin Demirovic. Le buteur maison a deux fois profité d’un marquage trop large pour tromper Kevin Fickentscher. La première (11e) à la suite d’un cafouillage dans la surface consécutif à un corner. La seconde en reprenant en deux temps un centre de Lukas Görtler. Le Bosnien plaçait d’abord son coup de tête sur la latte, avant de pouvoir en ajuster un deuxième dans la foulée, au bon endroit cette fois.

Deux buts refusés

Mené de deux longueurs sur la pelouse du leader, Sion aurait pu se laisser mourir. Ce qu’il n’a pas fait. La révolte aurait pu être sonnée par Itaitinga, mais son coup de tête à bout portant trouvait Lawrence Zigi sur sa trajectoire (21e). Ce n’était que partie remise, puisque deux minutes plus tard, les Sédunois réussissaient sans doute leur plus beau mouvement depuis la reprise. Remise de Roberts Uldrikis, passe en profondeur de Pajtim Kasami pour Itaitinga, décalage du numéro 40 pour Baltazar, qui avait bien suivi et n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond: de la belle ouvrage.

La troupe de Tramezzani n’a pas pour autant cessé de souffrir dès lors, mais s’est retrouvée nettement plus à même de ressortir du Kybunpark avec autre chose qu’une défaite. À tel point que les visiteurs ont même cru à l’égalisation. Deux fois! Sauf qu’à deux reprises, Roberts Uldrikis, qui est à chaque fois parvenu à glisser le ballon au fond, s’est fait rappeler à l’ordre pour une position de hors-jeu. Celui qui ne l’était pas, c’est Filip Stojilkovic (76e). Bizarrement seul face à Zigi, la recrue hivernale trouvait cependant la jambe du dernier rempart.

Sion n'est pas mort

Comme souvent, il y a eu à boire et à manger dans la prestation de Sion. Du très mauvais, avec cette entame de match complètement ratée. Du nettement plus encourageant, avec cette deuxième mi-temps lors de laquelle le ballon allait d’un but à l’autre et où les Valaisans auraient pu prétendre à quelque chose de plus (quel raté de Jared Khasa à la 79e, seul à quinze mètres). Ce qu’il faut en tirer? Le FC Sion n’est pas mort et semble en mesure de prendre des points lors de chacun de ses huit derniers matches. Mais son rythme reste celui d’un relégué ou d’un barragiste en puissance.

Saint-Gall - Sion 2-1 (2-1)

Kybunpark, 1000 spectateurs. Arbitre: Adrien Jaccottet.

Buts: 11e et 19e Demirovic 2-0; 23e Baltazar 2-1.

Saint-Gall: Zigi; Hefti, Stergiou, Letard (81e Nuhu), Muheim; Fazliji; Görtler, Ruiz (61e Bakayoko); Guillemenot (46e Rüffli); Itten, Demirovic (61e Ribeiro). Entraîneur: Peter Zeidler.

Sion: Fickentscher; Maceiras (87e Facchinetti), Bamert, Abdellaoui (46e Kabashi), Theler; Baltazar, Ndoye, Ruiz (46e Khasa), Itaitinga (71e Stojilkovic); Kasami; Uldrikis (82e Fortune). Entraîneur: Paolo Tramezzani.

Avertissements: Ruiz (11e, jeu dangereux), Guillemenot (45e, jeu dur), Baltazar (78e, antijeu), Fortune (84e).

Lucerne revient sur Servette

Tenu en échec sur la pelouse de Servette mardi soir, Young Boys a repris sa marche en avant, dimanche après-midi face à Lugano (3-0). Dans son «nouveau» Wankdorf, le champion de Suisse en titre s’est imposé grâce à deux buts inscrits contre son camp par le malheureux Yao (32e et 59e) et à une réussite de Camara durant le temps additionnel. Les Bernois restent ainsi à deux longueurs du leader de la Super League Saint-Gall à huit journées du terme du championnat.

Dans le même temps, Lucerne a enregistré une huitième victoire en onze matches, la troisième depuis la reprise, contre Thoune (3-0). A la swissporarena, les hommes de Fabio Celestini menaient déjà de deux longueurs au quart d’heure de jeu, grâce à des réalisations de Lucas (9e) et de Margiotta (13e). Schuerpf a enfoncé le clou à la 62e, validant la remontée de son équipe, désormais quatrième du classement, à égalité de points avec Servette et Zurich.

Tous les deux battus ce week-end, le barragiste Sion et la lanterne rouge NE Xamax restent ainsi au contact de Thoune (8e), à respectivement un et trois points. JR

Ton opinion

14 commentaires