Fashion Week: Des défilés chics et classiques à New York

Actualisé

Fashion WeekDes défilés chics et classiques à New York

Près de 300 marques ont présenté leur collection automne-hiver 2013-2014 cette semaine dans la Grosse Pomme. Aperçu en images.

par
mag

Dans un New York encore glacé par la tempête de neige, la Fashion Week a promis une protection élégante mais bien épaisse contre les frimas de l'hiver prochain. Cela grâce a des fourrures et grands manteaux, des gants XXL, ou encore des capuches et des bonnets très couvrants.

En plus des tons sombres habituels, le rouge, l'orange, le bordeaux et le fushia ont pris le dessus chez plusieurs créateurs. Les imprimés tendances sont les grandes lignes géométriques, et surtout les carreaux. Côté coiffures, les cheveux s'affichent gaufrés, bouclés ou crêpés lorsqu'ils sont détachés. Attachés, ils sont plaqués et tirés en arrière, ou relevés en gros chignon ou tresses.

Marc Jacobs, a tenté de briser le mur de grisaille par un peu de fantaisie. De gros imprimés végétaux ou géométriques sur des tuniques aux couleurs vives précédaient des pantalons de style «baggy». Les hommes portaient des costumes en satin de soie et de laine aux couleurs acidulées.

Carolina Herrera, a offert à la fourrure une place de reine dans sa collection, déclinée sur les ceintures, les manches, les manteaux, les robes et les dos nus. Pour son défilé, elle s'est inspirée de Beethoven: «c'est pour cela qu'au début tout est très léger, et cela va ensuite crescendo, avec des robes de soirée très glamour et satinées», a-t-elle confié à l'AFP.

Dans le cocon doré du Plaza Hotel, l'Américain Zac Posen avait choisi d'habiller «la femme non conventionnelle, qui aime et s'épanouit dans les codes historiques du luxe». Le designer de 32 ans a laissé libre cours à son inclinaison pour les robes sculpturales et glamour, parfaites pour le tapis rouge des Oscars fin février.

Après Victoria Beckham, un souffle «so British» soufflait sur les podiums Tommy Hilfiger pour femme dimanche soir: top, manteaux, pardessus, minijupe plissée ou droite, short ou vestes courtes et croisées à six boutons, le prince de Galles était décliné sous toutes ses formes. (mag/afp)

Ton opinion