Des dépliants érotiques distribués à côté d’une école

Publié

Canton de BerneDes dépliants érotiques distribués à côté d’une école

À Bienne (BE), une mère a découvert que sa fille de 6 ans avait un flyer à caractère sexuel. Ceux-ci avaient été posés dans le parking à côté de l’école. Une erreur selon le site.

Toutes les voitures avaient un flyer sous les essuie-glaces.

Toutes les voitures avaient un flyer sous les essuie-glaces.

Lecteur-reporter

En allant récupérer sa fille à l’école à Bienne, une mère de famille s’est rendu compte qu’elle avait un comportement étrange. Ce n’est que plus tard qu’elle a découvert le problème: «A la maison, j’ai vu que ma fille de six ans avait caché un dépliant érotique sous son oreiller», explique-t-elle à «20 Minuten». Sa fille avait trouvé le tract sur le parking à côté de son école.

La mère de famille a découvert que toutes les voitures présentes sur le parking avaient un flyer coincé sous les essuie-glaces. «Les enfants doivent passer par ce parking pour rentrer chez eux», poursuit-elle. Elle pense que certains enfants curieux en ont probablement pris. Elle se montre perplexe: «Je me demande simplement pourquoi ici? C’est complètement à côté de la plaque que l’on reçoive une telle publicité sans l’avoir demandée, et en plus à côté d’un bâtiment scolaire. Cela m’a vraiment choquée».

Elle a tenté d’appeler l’entreprise mentionnée sur la publicité mais personne ne lui a répondu. Elle leur a donc laissé un message pour leur dire que «cela ne me convenait pas du tout. Après tout, le parking est juste à côté de l’école maternelle et de la première et deuxième classes».

«Incroyablement désolé»

Interrogé par nos confères alémaniques, le manager du site de sexe est consterné. «Les flyers étaient en fait uniquement destinés à être distribués dans les clubs. Je ne sais pas comment ils ont pu se retrouver sur les voitures d’un parking à côté d’une école. Je suis incroyablement désolé», déclare-t-il. À l’avenir, il s’assurera encore plus que les flyers ne soient distribués que dans les clubs, studios et maisons closes. «Je tiens à présenter mes excuses les plus sincères à la mère», conclut-il.

(zst/aze)

Ton opinion