Actualisé 02.10.2009 à 05:42

Bresil

Des députés brésiliens rencontrent le président déchu Zelaya

Une délégation brésilienne a obtenu jeudi l'assurance que les forces honduriennes n'attaqueront pas son ambassade, où le président déchu Manuel Zelaya se terre depuis son retour au pays.

Les députés brésiliens ont pu rencontrer Zelaya au sein de la mission diplomatique.

Le membre du Congrès Raul Jungmann, membre de l'équipe de députés brésiliens chargés de vérifier les conditions de vie du président déchu dans son ambassade, a déclaré que Zelaya souhaitait une issue pacifique à la crise. Le député garde espoir que l'arrivée la semaine prochaine des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation des Etats d'Amérique aidera à des «négociations avancées».

Dans la journée, la délégation avait rencontré le président de la Court suprême du Honduras Jorge Rivera, que Jungmann a qualifié de «catégorique» sur le fait qu'«il n'y a pas de possibilité d'invasion» de l'ambassade.

Parallèlement, la Cour suprême a annoncé jeudi avoir accepté d'étudier le décret d'urgence pris dimanche dernier, qui restreint les libertés civiles, notamment la liberté de la presse et de l'Assemblée. Mais elle ne touchera pas immédiatement à cette mesure controversée. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!