Genève: Des députés découvrent un homme mort
Actualisé

GenèveDes députés découvrent un homme mort

Une patrouille qui accueillait des élus genevois a découvert le corps sans vie d'un homme de 55 ans, mardi à 1h40 du matin. Il s'agit d'un habitant du quartier qui a fait un malaise. Une enquête est en cours.

par
rle/tpi
La victime s'est effondrée devant cet édifice du quartier de Cluse-Roseraie.

La victime s'est effondrée devant cet édifice du quartier de Cluse-Roseraie.

Les élus qui ont patrouillé avec la police genevoise dans la nuit de lundi à mardi en ont été quittes pour une belle frayeur. Vers 1h40 du matin, les agents qui les encadraient sont tombés sur un cadavre, à la rue de l'Aubépine, dans le quartier Cluse-Roseraie à Genève.

«Les agents fouillaient partout dans les buissons avec trois projecteurs allumés, témoigne cette habitante. Certains des voisins ont entendu des choses louches.»

«Sur les lieux, un premier examen externe n'a pas révélé de traces suspectes» sur la dépouille, réfute le Ministère public, chargé de l'enquête qui doit faire la lumière sur cet événement.

Et pour cause: selon notre enquête sur place, le malheureux, âgé de 55 ans, est un résident de l'immeuble devant lequel il s'est effondré. «Il ne s'agit pas d'un meurtre mais d'un malaise», nous a confié dignement sa conjointe.

Le Parquet ne dit pas autre chose. «A ce stade, les premiers éléments de l'enquête laissent à penser qu'il s'agirait d'une mort accidentelle», indique-t-il sobrement.

Ton opinion