Actualisé 15.08.2009 à 12:55

Iran«Des détenus ont été torturés et battus à mort»

Un des chefs de l'opposition en Iran, le réformateur Mehdi Karoubi, a affirmé que plusieurs personnes détenues pour avoir participé au mouvement de contestation de la réelection du président Mahmoud Ahmadinejad sont morts en prison après avoir été «battus et torturés».

Il avait déjà dénoncé des viols en début de semaine.

»Malheureusement certaines des personnes ayant pris part à la contestation ont été torturées», a dit M. Karoubi, ancien président du Parlement et candidat malheureux à la présidence.

»J'ai appris que (les forces de sécurité) ont forcé les gens à Kahrizak à ramper nus avec un garde sur le dos», a accusé M. Karoubi sur le site internet de son parti, Etemad Melli, faisant référence au centre de détention qui a été fermé le mois dernier.

C'est «honteux» pour la République islamique de se livrer à de telles méthodes brutales comme «forcer à se mettre nus des détenus qui ensuite étaient juchés les uns sur les autres» dans les cellules de la prison, a-t-il dit.

Dans d'autres déclarations publiées samedi dans son journal Etemad Melli, M. Karoubi a également affirmé que «certains jeunes qui scandaient des slogans étaient battus de telle manière qu'ils ont perdu la vie».

Plus tôt cette semaine, il avait affirmé que des femmes et des hommes avaient été «sauvagement violés» en détention. Ces accusations avaient été rejetées par le président du Parlement Ali Larijani.

La situation politique est de plus en plus tendue en Iran depuis le scrutin du 12 juin, dénoncé comme frauduleux par les candidats battus. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!