Tunisie: Des détenus prennent la clé des champs
Actualisé

TunisieDes détenus prennent la clé des champs

Environ trois cents détenus se sont évadés vendredi de la prison de Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie.

Les détenus ont pu prendre la clé des champs après le déclenchement d'un incendie dans une cellule. Une trentaine de fugueurs ont déjà pu être rattrapés par la police.

L'armée tunisienne et des agents de la sécurité dans la région concernée ont déjà arrêté jusqu'à présent 35 de ces détenus évadés. Les recherches se poursuivent actuellement pour trouver les autres, a précisé vendredi soir l'agence officielle tunisienne TAP.

L'incendie n'a pas provoqué de dégâts matériels ni de pertes humaines, a ajouté l'agence.

Le même scénario avait déjà été enregistré vendredi dans une prison de Kasserine, dans le centre-ouest de la Tunisie, où d'autres détenus s'étaient évadés après le déclenchement d'un incendie dans une cellule, a indiqué le ministère tunisien de la Justice.

Une enquête a été ouverte pour découvrir les circonstances de cet incident et la détermination des responsabilités.

Des évasions massives s'étaient déroulées au cours du mois de soulèvement populaire en Tunisie qui a provoqué le 14 janvier la chute du président tunisien Ben Ali après 23 ans de pouvoir absolu.

Fin janvier dernier, le ministre tunisien de la Justice avait appelé ces détenus, estimés à environ 9'500, à retourner en prison. (ats)

Ton opinion