TRANSPORT: Des dirigeables pour remplacer les camions
Actualisé

TRANSPORTDes dirigeables pour remplacer les camions

Les dirigeables pourraient faire leur apparition dans les centres-villes pour le transport du fret.

par
Jacques Allaman (RSR)

Il est loin le temps où les dirigeables gonflés à l'hydrogène pouvaient se transformer en gigantesques torches. En 1937, lors d'une traversée de l'Atlantique, le dirigeable allemand «Hindenburg» s'était enflammé en quelques secondes sous l'œil horrifié de milliers de spectateurs. Cette tragédie fut immortalisée par des images terrifiantes et par le fameux reportage radio du journaliste Herb Morrison, pleurant au micro la mort de dizaines de passagers prisonniers de ce brasier volant des temps modernes. Ce drame avait mis fin à l'épopée glorieuse des dirigeables à usage commercial.

Aujourd'hui, plus petits, gonflés à l'hélium, plus sûrs, les dirigeables pourraient réapparaître, grâce à la crise, dans des niches particulières, comme le transport du fret. Selon Thierry Chanard, spécialiste des transports innovants: «On pourrait utiliser cette technologie comme une espèce d' «ascenseur urbain» capable de déplacer des marchandises d'un endroit à un autre. Car dans le centre des villes, les poids lourds polluent, sont bruyants et se déplacent de plus en plus difficilement et lentement. Les nouveaux dirigeables auraient l'avantage de s'affranchir des contraintes topographiques.»

Afin de promouvoir le «redécollage» des dirigeables, un partenariat a d'ailleurs été lancé entre l'UNESCO et la World Air League, une ONG américaine qui milite pour le développement de ce transport aérien plus léger que l'air.

Ton opinion