Actualisé 25.03.2008 à 23:40

Des dizaines d'opposants bélarusses battus et arrêtés

Des dizaines d'opposants bélarusses qui tentaient mardi de manifester dans le centre de Minsk ont été battus à coups de matraque.

Ils ont ensuite été arrêtés par la police, a constaté une journaliste de l'AFP.

Environ 2000 personnes, brandissant des drapeaux européens, sont descendues au cours de la soirée dans la rue, à l'appel de l'opposition, pour fêter l'anniversaire de l'éphémère république du Bélarus proclamée en 1918.

Mais au moment où les manifestants cherchaient à se rendre sur une place du centre de la ville pour un rassemblement non autorisé, la police anti-émeutes a donné la charge.

Embarqués par la police

Des dizaines d'opposants ont été interpellés et mis de force dans une quinzaine de cars de police. Plus tard, la même foule d'opposants a encore été «chargée» par la police qui a procédé de nouveau à des dizaines d'interpellations.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé que 80 personnes environ avaient été arrêtées, selon l'agence Interfax. Un responsable de l'antenne bélarusse du groupe Helsinki de défense des droits de l'homme a affirmé à l'AFP que la police avait arrêté au moins 100 personnes.

Arrestations avant la manif

Un porte-parole du Front populaire, le principal parti de l'opposition bélarusse, a déclaré que le dirigeant de son organisation de la jeunesse, Ales Kalita, et plusieurs autres militants avaient été arrêtés mardi avant même la manifestation.

Dans la soirée, environ 300 jeunes opposants cherchaient encore à rejoindre le lieu de la manifestation mais étaient empêchés d'y accéder par la police anti-émeutes.

En 2007, une tentative d'organiser une manifestation avait avorté à la suite d'une intervention des forces spéciales bélarusses, un an après un mouvement de protestation sans précédent contre le régime d'Alexandre Loukachenko qualifié de «dernière dictature d'Europe» par Washington. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!