Actualisé 23.03.2016 à 11:41

GenèveDes dizaines de communes s'unissent contre Cointrin

Face aux nuisances sonores de l'aéroport, des localités genevoises, vaudoises et françaises ont écrit au Conseil d'Etat. Elles exigent de nouvelles mesures anti-bruit.

von
dra
photo: Keystone/Jean-Christophe Bott

La fronde regroupe 44 communes (17 à Genève, 20 en France voisine et 7 sur Vaud). Des municipalités de toutes les couleurs politiques mais avec un objectif unique: lutter contre les nuisances sonores engendrées par les dizaines de vols qui transitent quotidiennement par Cointrin. Les collectivités ont écrit mercredi une lettre au Conseil d'Etat genevois ainsi qu'aux autorités aéroportuaires fédérales, indique la «Tribune de Genève».

Les communes estiment que la forte croissance du nombre de passagers et des vols prévue ces prochaines années ne pourra que faire empirer la situation. Si le Canton a demandé une régulation du bruit après 22h et jusqu'à 7h, à partir de 2020, la coalition réclame plus. Selon elle, il faut plafonner le volume sonore dès 20h déjà. Les municipalités exigent aussi que seuls les avions les plus silencieux puissent avoir le droit de décoller ou atterrir durant les horaires nocturnes. Elles demandent également que les trajectoires empruntées par les jets tiennent compte de la densité des zones qu'ils survolent. Enfin, les communes riveraines veulent être intégrées au sein des instances chargées des contrôles sonores.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!