Actualisé

NeuchâtelDes dizaines de personnes escroquées

Le Ministère public neuchâtelois poursuit une instruction pénale, depuis mars 2012, portant sur une escroquerie. Le montant du préjudice serait de 4 millions de francs.

Le procureur Jean-Paul Ros, en charge de l'enquête, a confirmé mardi à La Chaux-de-Fonds (NE) les informations diffusées par la radio locale RTN. Selon lui, plusieurs dizaines de personnes ont été lésées, mais toutes ne sont pas plaignantes. L'instruction en cours sera close durant le deuxième semestre.

Deux ressortissants neuchâtelois - un homme et une femme - sont prévenus dans le cadre de cette affaire. Ils ne forment pas un couple au sens matrimonial, a précisé le procureur. Ils ont fondé une société d'investissement pour un projet immobilier et l'exploitation d'une mine de diamant au Libéria.

Fuite en avant

Selon la radio RTN, le projet immobilier a tourné court. Les prévenus se sont alors tournés vers de nouveaux investisseurs pour dégager les fonds nécessaires au remboursement des premiers emprunts. Le Ministère public a confirmé le mécanisme de «fuite en avant» aboutissant à un découvert de plus de 4 millions de francs.

L'enquête porte sur les flux financiers liés à l'escroquerie présumée, a indiqué Jean-Paul Ros. Selon lui, les prévenus seront déférés devant le Tribunal de police ou la Cour criminelle, suivant le degré de gravité du cas. Ils encourent une peine maximum de deux ou cinq ans de réclusion, en fonction de la juridiction désignée. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!