Des écologistes prennent d'assaut un bateau-poubelle
Actualisé

Des écologistes prennent d'assaut un bateau-poubelle

Greenpeace tente d'immobiliser le navire qui a transporté des déchets toxiques en Côte d'Ivoire.

Deux membres de l'organisation écologiste ont été interpellés hier dans la port estonien de Paldiski, à l'ouest de Tallinn. Ils bloquaient le «Probo-Koala», navire qui a transporté des déchets toxiques en Côte d'Ivoire.

Hier, un bateau, «Artic-Sunrise», et des zodiacs de Greenpeace tentaient, tout comme lundi, de bloquer le «Probo-Koala», navire «responsable d'un trafic de déchets toxiques», selon un communiqué de Greenpeace, et qui «doit cesser toute activité et être maintenu au port le temps d'une enquête complète».

Les 400 tonnes de déchets toxiques déversés fin août dans le quartier de Cocody et une quinzaine d'autres sites du territoire d'Abidjan, capitale économique de Côte d'Ivoire, ont provoqué la mort de sept personnes et l'intoxication de milliers d'autres. Hier, les autorités maritimes estoniennes ont rejeté la demande d'immobilisation du navire. Le bateau, battant pavillon panaméen, a été contrôlé par les autorités estoniennes le 15 septembre.

Dans la journée d'hier, des militants embarqués à bord de canots pneumatiques ont tenté d'inscrire sur la coque du «Probo-Koala» le slogan «EU Toxic Crime Scene», pour «attirer l'attention sur la responsabilité de l'Union européenne, qui laisse filer un bateau responsable d'une infraction à la législation sur le transport de produits toxiques», a précisé un responsable de Greenpeace.

(afp)

Ton opinion