Environnement: Des écolos veulent limiter les étrangers
Actualisé

EnvironnementDes écolos veulent limiter les étrangers

Le mouvement écologiste Ecopop lance une initiative pour limiter à 0,2 de la population le nombre d'étrangers admis en Suisse.

par
rga
L'initiative prévoit une limitation de l'immigration à 0,2% de la population suisse.

L'initiative prévoit une limitation de l'immigration à 0,2% de la population suisse.

Ecopop est une organisation qui milite depuis près de 40 ans pour la limitation de la croissance démographique pour des raisons écologistes. Elle compte 700 membres, dont Hans Christoph Binswanger, le célèbre professeur émérite d'économie écologique à la Haute école de Saint-Gall. L'organisation se défend de véhiculer des idées xénophobes et ne veut en aucun cas être associée à la mouvance populiste de droite. Constatant cependant que le travail d'information à la population ne portait guère ses fruits, Ecopop se lance dans l'arène politique et a déposé une initiative populaire à la Chancellerie fédérale en février, qui sera validée prochainement.

Pas compatible avec l'accord sur la libre circulation des personnes

Les exigences sont radicales: Ecopop propose de limiter à 0,2 % de la population suisse le nombre d'étrangers admis dans notre pays, ce qui n'est pas compatible avec l'accord sur la libre circulation des personnes. Depuis l'ouverture des frontières aux citoyens européens, la taux d'immigration se situe en effet à 1% ou même plus. «Ce faisant, nous créons chaque année une ville de la grandeur de Saint-Gall», affirment les initiants dans le «Tages-Anzeiger». Ecopop exige de novelles négociations avec l'UE sur ce point.

«Nous ne sommes pas l'UDC»

Albert Fritsch, le porte-parole d'Ecopop, est très ferme sur un point de principe: «Nous ne voulons pas que l'extrême droite soit la seule à s'occuper de la politique migratoire. On a beaucoup parlé de la politique d'asile dans notre pays. Trop à notre avis». Pour le mathématicien Benno Büeler, membre éminent du comité d'initiative, «le problème migratoire en général est très, très important». Dans une enquête du magazine «Beobachter», très lu en Suisse allemande, deux tiers des lecteurs sont d'avis qu'il faut limiter l'immigration.

Pas sûr cependant qu'Ecopop arrive à récolter les 100'000 signatures nécessaires pour faire aboutir son initiative. Et pourtant, ce n'est pas le savoir-faire pour y parvenir qui fait défaut: Hans Minder, le père de Thomas Minder, qui veut limiter le montant des bonus dans les entreprises, est membre du comité d'Ecopop.

Ton opinion