Minarets: Des écrivains et journalistes alémaniques lancent un appel
Actualisé

MinaretsDes écrivains et journalistes alémaniques lancent un appel

Des écrivains et des journalistes alémaniques ont lancé un appel aux autorités à la suite de l'acceptation de l'initiative anti-minarets.

Ils demandent aux responsables de renoncer à l'application ou à la soumission au vote populaire de toute initiative contraire aux conventions internationales.

Dans une déclaration publiée dimanche, le Centre PEN Suisse alémanique se montre «très préoccupé» par le résultat de la votation du 29 novembre sur l'interdiction de construire de nouveaux minarets en Suisse. Le texte est notamment signé par le journaliste fribourgeois Roger De Weck, ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire allemand Die Zeit.

Dans son communiqué, le Centre PEN Suisse alémanique estime que dans les débats qui font suite au scrutin, «il apparaît (...) qu'il s'agissait moins pour les auteurs de l'initiative comme pour les votants qui l'ont approuvée de s'opposer à la construction de minarets que d'envoyer à la classe politique ainsi qu'aux musulmans vivant en Suisse un message de peur, de xénophobie et de refus de maintenir la tradition d'une Suisse libérale et tolérante».

Selon ce «club» d'écrivains et de journalistes, le texte de l'initiative conduit à une «érosion tendancielle» de la Constitution fédérale. Fondé en 1921, PEN International compte 144 centres dans 101 pays. Son but est notamment de défendre la liberté d'expression des écrivains.

(ats)

Ton opinion