Environnement - Des élus ont pris une heure pour observer les oiseaux
Publié

EnvironnementDes élus ont pris une heure pour observer les oiseaux

L’association BirdLife relance cette année son action «Oiseaux de nos jardins». Mercredi matin, des parlementaires se sont pris au jeu de l’observation de la faune ailée à deux pas du Palais fédéral.

par
Laura Morales Vega
Un petit groupe d’élus a répondu présent malgré la pluie mercredi matin

Un petit groupe d’élus a répondu présent malgré la pluie mercredi matin

BirdLife

Il pleuvait des cordes mercredi matin à Berne mais, malgré les conditions compliquées, certains parlementaires se sont essayés à l’observation d’oiseaux. Organisée par l’association BirdLife, cette activité s’inscrit dans une action annuelle plus large intitulée «Oiseaux de nos jardins».

«Il pleuvait vraiment beaucoup, on a surtout entendu les bruits des oiseaux. On a alors pu apprendre aux participants comment reconnaître les oiseaux à leur chant. Aussi, on leur a expliqué que ce sont surtout les mâles qui chantent pour défendre leur territoire et attirer les femelles. C’était un petit groupe mais avec une très bonne ambiance» , rapporte Martin Schuck, de BirdLife.

L’activité a permis aux membres de l’association de discuter avec les parlementaires. 

L’activité a permis aux membres de l’association de discuter avec les parlementaires.

BirdLife

Un rôle politique

Cette initiation permet de sensibiliser aux enjeux écologiques, selon Nathaly Bupbacher, membre de l’association: «L’observation des oiseaux avec les parlementaires permet de créer une connexion entre nos deux champs d’actions: les particuliers avec notamment l’opération «Oiseaux de nos jardins» et nos projets à plus large échelle auprès des politiques.»

Une démarche bien reçue par Delphine Klopfenstein, élue Verte au Conseil national. La Genevoise souligne qu’il s’agit d’une façon de recueillir, auprès d’experts, des informations et arguments pour la protection de l’environnement urbain: «Cela fait partie du rôle de politicien. Je regrette qu’il n’y ait pas eu plus de monde. La pluie a dissuadé beaucoup de gens.»

L’action «Oiseaux de nos jardins» se poursuit chez les particuliers jusqu’au 9 mai. Pour participer, il suffit de réserver une heure pour observer les oiseaux des alentours et reporter les observations dans un formulaire. Le bilan de 2020 indique 7072 participants, seuls ou par groupe, pour 220’733 oiseaux observés de 177 espèces différentes.

Ton opinion

27 commentaires