Actualisé 12.03.2007 à 20:01

Des employés ont eu raison d'une caméra

LAUSANNE – Une caméra, installée à l'essai dans le local du Centre informatique de l'Université de Lausanne (UNIL), a dû être retirée deux jours plus tard.

En cause, le malaise qu'elle a suscité auprès des employés dans le bureau. «Ce n'est pas agréable d'avoir une caméra au-dessus de sa tête, confie la secrétaire du centre, Marianne Jaquier. La façon dont on nous l'a imposée et son emplacement nous a dérangés.» Responsable de la sécurité à l'UNIL, Pascal Baehler relativise la situation: «Nous avions pourtant tenu des séances d'information, où il a été expliqué qu'il ne s'agissait pas d'une surveillance, mais d'un test pour un autre lieu sensible. Mais une fois posée, cette caméra à 360 degrés stresse les gens. Nous en placerons d'autres d'un type différent.»

(fnd)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!