Actualisé 01.12.2019 à 07:10

Genève aéroport

Des employés se servaient dans les bagages

La police a interpellé deux personnes travaillant pour l'entreprise Dnata. Ils sont accusés d'avoir volé des passagers durant plusieurs mois.

de
lom
Les larcins dureraient depuis plusieurs mois.

Les larcins dureraient depuis plusieurs mois.

Keystone/Martial Trezzini

Deux employés de la société Dnata, s'occupant de l'assistance au sol à l'aéroport de Genève, ont été interpellés lundi après-midi. Ils se sont fait pincer, lors d'un contrôle aléatoire de sécurité, en possession de biens «indûment acquis», comme le révèle «Le Temps». Les deux suspects avaient sur eux des objets volés dans des bagages de voyageurs. Ces vols avaient lieu depuis plusieurs mois déjà, de l'aveu des employés incriminés.

«Facile d'ouvrir un bagage et d'échapper au contrôle»

L'affaire révèle des failles de sécurité à Cointrin. Après l'inculpation de son chef de la sécurité et son attribution douteuse de contrats à des sous-traitants, c'est un nouveau coup dur pour la réputation de l'aéroport. Plus gênant encore, il s'avère que l'un des prévenus n'a pas un casier vierge, comme il l'est exigé pour toute personne ayant accès aux zones sensibles de l'aéroport. Le tri des bagages sur le tarmac en fait partie.

Un employé anonyme confirme ces failles de sécurité dans le quotidien: «Il y a des bruits, de plus en plus nombreux depuis l'été, sur des cas de vols dans les bagages. Et, à dire vrai, pour avoir travaillé dans ce secteur, je sais qu'il est facile d'ouvrir un bagage et d'échapper au contrôle.» Des son côté, l'aéroport de Genève estime garantir en tous temps la sécurité «grâce à des contrôles stricts.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!