Des enfants font la lecture à des chiens pour mieux apprendre
Actualisé

Des enfants font la lecture à des chiens pour mieux apprendre

Washington - A la rentrée scolaire, Arturo Gomez, 9 ans, a commencé à faire la lecture à Dune et Daisy, deux labradors.

Cet élève de l'école élémentaire de Chevy Chase, près de Washington, trébuchait sur les mots. Cinq mois plus tard, sa lecture s'est nettement améliorée.

Et ce grâce notamment à l'écoute attentive des deux chiens qui font partie de ces aides à la lecture de plus en plus utilisées dans les écoles américaines lorsque les enfants ont des difficultés.

«Ses notes en lecture se sont grandement améliorées passant de 167 à 182 et il s'intéresse plus aux livres qu'avant», explique Lisa Mahr, institutrice dans la classe d'Arturo.

«Avec un chien, cela rend les choses plus faciles parce que l'animal ne se moque pas de lui et l'écoute», affirme Mme Mahr. «Arturo attend ce moment avec impatience et quand une fois par semaine ce temps de lecture arrive, il court choisir un livre avec un grand sourire», ajoute-t-elle.

Effet calmant

Alors que le meilleur ami de l'homme a été utilisé depuis des années pour guider les aveugles ou aider aux thérapies de patients dans les hôpitaux, les chiens sont désormais utilisés dans des écoles et des bibliothèques à travers les Etats-Unis pour leur effet calmant et motivant chez les enfants.

«Nous avons en moyenne deux à trois demandes par jour de la part d'écoles et de bibliothèques», indique Ursula Kempe, présidente de Therapy Dogs International, une organisation qui a accordé une licence pour assistance à la lecture à 16 000 chiens à travers le pays.

Les chiens utilisés appartiennent à des particuliers qui sont des bénévoles participant à ces programmes de lecture offerts gratuitement dans les écoles et les bibliothèques.

«Equipes de lecture»

Les chiens et leurs maîtres sont formés à être «des équipes de lecture», selon un programme baptisé READ ou «lire» (Reading Education Assistance Dogs).

«Nous pensons que ce travail de thérapie est une bonne activité pour les chiens plus âgés qui aiment encore se rendre utiles mais ont besoin d'une activité au ralenti», affirme Kathy Klotz, directrice d'Intermountain Therapy Animals, une société basée dans l'Utah (ouest) qui a près de 1300 chiens inscrits au programme READ.

Typiquement, les enfants qui profitent de ce programme ont des difficultés en lecture devant un public, sont timides ou bien l'anglais n'est pas leur langue maternelle.

Sans jugement

Les séances de lecture, assis par terre avec le chien à ses côtés, se tiennent une fois par semaine pendant une demi-heure. «Le chien est assis à côté de moi et m'écoute», affirme De'Monte Mansfield, 8 ans, élève à l'école de Chevy Chase.

«C'est plus facile pour les enfants de se lancer dans la lecture d'une histoire car il n'y a pas la pression des autres élèves. Le chien ne critique jamais, ne pouffe pas de rire et ne fait pas attention si l'enfant se trompe ou bafouille», explique Kathy Klotz.

«En plus, les enfants sont convaincus que le chien comprend leur histoire», ajoute-telle.

(ats)

Ton opinion