Actualisé 01.09.2015 à 10:37

Inde

Des enfants payés pour déféquer au bon endroit

La défécation en plein air est un vrai problème de santé publique en Inde. Certaines municipalités rivalisent d'inventivité pour endiguer ce fléau.

de
Marion Moussadek
Comme des milliers de ses congénères, un petit garçon défèque en plein air.

Comme des milliers de ses congénères, un petit garçon défèque en plein air.

Une roupie pour utiliser les toilettes. Ou quelques carrés de chocolat. C'est la carotte proposée aux enfants d'Ahmedabad, au centre-ouest de l'Inde, pour les inciter à se rendre aux WC publics.

La défécation en plein air pose en effet un sérieux problème de santé publique, note la BBC. Et d'expliquer que l'eau est contaminée par les étrons et que les maladies se propagent. Sans compter que cette pratique n'est pas sans risque pour les femmes, surtout la nuit.

Une priorité

Ce manque d'hygiène n'est pas propre à cette région. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a fait de la fin de la défécation en plein air une priorité. Il voudrait que chaque foyer soit équipé de toilettes d'ici à 2019.

Mais le témoignage d'une Indienne recueilli par la BBC laisse entrevoir à quel point cela risque d'être difficile: «Regardez la taille de mon habitat! Où donc voulez-vous que je mette des toilettes?», s'interroge Jayashree.

600 millions d'Indiens

Avec le nouveau programme mis en place par la Municipalité, sa fille, Bhumi, dispose d'une carte qui enregistre chacun de ses passages aux toilettes publiques. Elle reçoit l'argent à la fin du mois.

Près de la moitié de la population indienne, environ 600 millions de personnes, se soulage quotidiennement en plein air.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!