Scandale en Allemagne: Des enseignants jésuites abusaient de leurs élèves
Actualisé

Scandale en AllemagneDes enseignants jésuites abusaient de leurs élèves

Un scandale lié à des abus sexuels d'élèves par des enseignants jésuites gagnait en ampleur mercredi en Allemagne où un troisième prêtre a reconnu ses torts, dans une enquête concernant désormais des dizaines de victimes et plusieurs établissements.

La semaine dernière, le recteur du collège Canisius, un prestigieux établissement jésuite de Berlin, a reconnu que des élèves avaient été victimes, dans les années 1970 et 1980, d'abus sexuels de la part d'au moins deux professeurs, aujourd'hui à la retraite.

Dans une lettre d'excuses adressée à 500 anciens élèves et au cours d'une conférence de presse à Berlin, le père Klaus Mertes avait admis qu'il y avait eu des agressions «systématiques et pendant des années» dans ce collège qui a formé de nombreux membres de l'élite économique et politique du pays.

Le provincial des jésuites pour l'Allemagne, Stefan Dartmann, a annoncé mardi soir qu'un troisième prêtre avait été suspendu après avoir reconnu des abus à une date non précisée sur un élève à Hanovre (centre).

Ce prêtre qui a enseigné à Berlin, Hanovre, et Hambourg, est passé aux aveux devant la police, a indiqué le père Dartmann dans un communiqué, ajoutant que cet homme avait déjà été renvoyé, il y a plusieurs années, d'une association caritative pour délit sexuel.

Selon la presse, plus de 30 cas d'abus sexuels contre des adolescents ont déjà été signalés aux autorités à Berlin, Hambourg, et St. Blasien, dans le sud du pays.

La plupart des cas tomberait toutefois sous le coup de la prescription. (afp)

Ton opinion