fiscalité Suisse-Italie: Des entretiens sur le différend fiscal
Actualisé

fiscalité Suisse-ItalieDes entretiens sur le différend fiscal

Les problèmes fiscaux entre la Suisse et l'Italie ont figuré au centre des entretiens que Micheline Calmy-Rey a eus avec son homologue transalpin Franco Frattini jeudi à Berne.

Franco Frattini (à droite) avec la présidente de la Confédération.

Franco Frattini (à droite) avec la présidente de la Confédération.

Les deux ministres veulent trouver des pistes pour relancer les discussions techniques entre les deux pays.

Les dossiers fiscaux constituent «une véritable difficulté», a reconnu la présidente de la Confédération devant la presse. Elle a pointé du doigt le blocage des négociations sur un accord de double imposition italo-suisse, le refus italien de ratifier l'accord entre la Suisse et l'UE sur la fraude ou les «mesures discriminatoires» prises contre les entreprises helvétiques en Italie.

Même s'ils ne sont pas en charge du dossier, les deux ministres des Affaires étrangères ont toutefois affiché leur volonté de trouver des solutions à ces problèmes. M. Frattini a ainsi évoqué certaines pistes: selon lui, les deux pays pourraient s'inspirer d'accords de double imposition déjà existants, comme celui conclu entre la Suisse et la France.

(ats)

Ton opinion