Actualisé 12.06.2012 à 19:33

EnquêteDes esclaves fabriquent nos uniformes

La majorité des vêtements de travail sont fabriqués en Macédoine, dans des conditions souvent déplorables, affirme une ONG.

de
Sophie Pieren

Facteurs, contrôleurs CFF, infirmières, soldats: en Suisse, près de la moitié de la population active, soit environ deux millions de personnes, portent un uniforme au travail. Mais qui fabrique ces vêtements qui font la fierté de nos entreprises?, s'est demandé la Déclaration de Berne. L'enquête réalisée par cette ONG a mis en avant une réalité peu reluisante. La plupart des tenues portés par les employés suisses sont fabriqués en République de Macédoine. Un pays où les conditions de travail sont lamentables. Les couturières ne gagnent que 122 fr. par mois, alors qu'il faudrait 600 fr. pour vivre dignement, selon l'ONG.

Armée peu transparente

L'étude épingle aussi bien les entreprises privées que publiques. Coop et Migros se fournissent en grande partie en Macédoine. Swiss et BP ont refusé de répondre au questionnaire de la Déclaration de Berne. Tout comme armasuisse, qui se charge des achats de vêtements de l'armée. Contactée par «20 minutes», cette dernière ne s'est pas montrée plus loquace.

La Poste, elle, ne se fournit pas en Macédoine. Mais elle achète des uniformes dans des pays où les droits du travail ne sont pas garantis, comme l'Inde et la Chine. Son porte-parole précise imposer aux fournisseurs un code social et éthique qui assure notamment un minimum salarial.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!