High-Tech: Des essaims de drones pour mieux prédire le temps
Actualisé

High-TechDes essaims de drones pour mieux prédire le temps

Bientôt des miniavions autonomes vont surveiller le ciel en permanence. L'EPFL participe à leur développement.

Lâcher dans les airs des nuées de minuscules appareils volants pour réaliser en permanence des milliers de mesures dans l'atmosphère permettrait-il de mieux prédire le temps qu'il va faire? C'est ce que pensent des météorologues. En effet les modèles de simulation de la météo sont au point, mais ils manquent de données, selon le site Futura-Science.com.

Celles-ci sont difficiles à obtenir avec les techniques actuelles. D'un côté les stations de mesures permanentes sont installées au sol. De l'autre les satellites volent à trop haute altitude et ne peuvent pas tout mesurer. Quelques ballons lâchés dans l'atmosphère ou les observations à bord d'avions ne suffisent pas.

Les drones pourraient démultiplier les données météo. Ces engins volants autonomes seraient déployés en grand nombre pour effectuer de multiples mesures à différentes altitudes. Selon Science & Vie Junior, des chercheurs néerlandais ont créé DelFly.

Ce avion de surveillance équipé d'une caméra est de la taille d'une libellule: 10 cm de long pour un poids de seulement 3 grammes. Doté d'ailes battantes comme celles d'un moustique, il file à 18 km/h.

A Lausanne, le Laboratoire de systèmes intelligents de l'EPFL planche aussi sur des drones miniatures ultralégers et bio-inspirés. Ces robots volants devront être capables de voler en essaim, de résister aux bourrasques, de coopérer et de travailler ensemble de manière autonome.

(gim)

Ton opinion