Actualisé 06.07.2010 à 13:53

Permis de conduireDes éternuements lui coûtent son bleu

Un automobiliste neuchâtelois s'est vu retirer son bleu durant un mois, après être entré en collision avec le véhicule qui le précédait. Motif de l'accident: des éternuements répétés.

de
Catherine Bex
Volant et éternuement, un couple parfois dangereux.

Volant et éternuement, un couple parfois dangereux.

Eternuer au volant ne reste pas forcément sans conséquence. Un conducteur neuchâtelois l'a appris à ses dépends. Suite à un «éternuement intempestif en localité», il a heurté la voiture qui le précédait. L'infraction étant qualifiée de «moyennement grave» par le Service cantonal des automobiles et de la navigation (SCAN), la personne a eu droit à un retrait de permis d'un mois.

Un autre Neuchâtelois a, quant à lui, perdu son bleu pour six mois pour avoir eu une panne d'essence sur le Pont de Valangin, qui ne dispose pas de bande d'arrêt d'urgence. Mais l'automobiliste n'en était pas à son coup d'essai. Il avait déjà connu une mésaventure similaire un an auparavant, dans le tunnel du Mont-Sagne.

Autre comportement surprenant à relever, une personne sera privée de volant durant neuf mois pour avoir conduit en état d'ébriété et terminé sa course sur les voies de chemin de fer, sur un passage à niveau des Bayards. Mais non content de ses performances, l'individu a filé à l'anglaise en abandonnant tout bonnement son véhicule. Celui-ci a ensuite été heurté par un TGV à près de 100 km/h, heureusement sans faire de blessé, mais avec de sérieux dégâts matériels.

Dans le canton de Neuchâtel, le SCAN a ainsi traité 381 dossiers d'infractions à la circulation routière en juin, dont 184 retrait de permis pour des durées allant d'un mois au retrait définitif.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!