05.11.2018 à 08:53

Royaume-UniDes étudiants à l'écoute de leur prof hologramme

Des cours davantage immersifs sont promis grâce aux avatars générés à distance par les conférenciers.

de
laf

Deux oratrices sont apparues jeudi sous la forme d'un avatar grandeur nature sur la scène de l'Imperial College de Londres. Depuis les Etats-Unis, elles ont interagi avec l'audience et d'autres personnes assises virtuellement à côté. Elles avaient à disposition un écran en haute définition pour voir leur auditoire et en pouvant même interagir avec des spectateurs en les fixant du regard.

«Cela leur permet vraiment d'interagir», a souligné à la BBC le Dr David Lefevre, directeur du laboratoire Edtech de l'Imperial College. «J'ai été épaté. Je ne m'attendais pas à un tel degré d'interaction», a commenté un étudiant après la leçon holographique. «L'alternative est d'utiliser un logiciel de vidéoconférence, mais nous estimons que ces hologrammes offrent une meilleure sensation de présence», a encore argumenté le Dr David Lefevre.

Pour envoyer leur image, les conférenciers doivent utiliser un studio de capture avec deux lampes pour l'éclairage, une caméra et un fond noir. Sur scène, c'est un logiciel qui projette leur image sur un panneau de verre pour lui donner l'illusion de profondeur.

L'université britannique entend désormais rééditer à fréquence régulière ces leçons holographiques dont elle revendique la primeur.

Bas côut

Ces illusions ne sont pas exactement des hologrammes, ni le fantôme de Pepper déjà utilisé par l'homme politique français Jean-Luc Mélenchon ou encore avant lui pour feu le rappeur Tupac. «Cela peut être compliqué à mettre en place et coûter 200 000 fr. pour organiser un événement», a argumenté le Dr Lefevre, mettant en avant une technologie à la portée des universités et permettant la «téléportation» d'un orateur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!