Des étudiants de Neuch' veulent améliorer leur ville
Actualisé

Des étudiants de Neuch' veulent améliorer leur ville

NEUCHATEL – Ils remettront leurs premiers résultats demain soir à la population du quartier de Serrières.

Au total, ils sont cinquante étudiants en ethnologie à être partis à la rencontre des Neuchâtelois. Ils ont observé en novembre et décembre la vie des quartiers de Serrières et de Pierre-à-Bot pour en dresser le portrait exact: les lieux de réunion, les lieux de passage, comment vit le quartier. Ce travail sera remis demain à la population concernée lors d'une soirée spéciale. Les habitants travailleront ensuite en groupe pour mettre en place divers projets sensés améliorer le quotidien du quartier. Pour finir, l'administration communale se chargera de donner vie aux meilleures idées. Mais pour l'instant, c'est motus et bouche cousue du côté des étudiants. Ellen Hertz, professeure à l'institut d'ethnologie, estime qu'il est trop tôt pour divulger des résultats: «Cela influencerait les demandes des habitants qui se sentiraient obligés de penser de telle ou telle manière.»

Le projet, nommé Anim'Action, avait été lancé en septembre pour faire participer la population aux décisions politiques et «pour prendre le pouls des quartiers», souligne Daniel Perdrizat, président du Conseil communal. Neuf autres projets du même type existent en Suisse romande. A Mollens (VD), «on a limité la vitesse à 30 km/h et amélioré l'offre en mamans de jour», selon Daniel Perrin, l'ancien syndic.

Les étudiants neuchâtelois rencontreront la population de Serrières demain à 20 h à l'Ancien Cercle.

Mathieu Signorell

Ton opinion