Promenades virtuelles: Des excursions à portée de souris
Actualisé

Promenades virtuellesDes excursions à portée de souris

Depuis quelques semaines, il est désormais possible d'explorer une partie des rues et routes de Suisse à partir d'un ordinateur grâce à Google Street View. Les balades par l'entremise d'un PC existent toutefois depuis longtemps.

En écrivant Palais fédéral, Berne dans le champ de recherche du site internet maps.google.ch, un plan de la capitale helvétique apparaît alors à l'écran. En faisant glisser le symbole d'un petit bonhomme orange visible en haut à droite de la fenêtre à l'endroit de la Place fédérale sur la carte, cette dernière se transforme en une photo. En quelques secondes, le Palais fédéral apparaît à l'écran.

En plaçant la souris sur la flèche imprimée sur la gauche, il devient possible de faire tourner sur elle-même la photographie, et du coup, l'internaute peut découvrir les environs de la Place fédérale, comme s'il s'y trouvait en réalité. Ce mode photographique, que Google a baptisé «Street View», ne fait toutefois pas l'unanimité.

En effet, les images présentes à l'écran affichent aussi des personnes et des voitures. Certes, la grande majorité des visages ainsi que des plaques d'immatriculation des véhicules a été rendue méconnaissable avec un logiciel. Il n'en reste pas moins qu'il devient facile de deviner quelle classe effectue une course d'école à Berne ou quels enfants jouent près des fontaines de la Place fédérale.

Protection de la sphère privée

Ce problème relatif à la protection de la sphère privée a suscité de nombreuses critiques auprès du Préposé fédéral à la protection des données. La technique de compléter des cartes topographiques avec des photographies est surtout connue avec les «vues satellite». Il est ainsi possible d'observer la Suisse à vol d'oiseau.

Outre les géants Google et Microsoft, les moteurs de recherches helvétiques Local.ch et map.search.ch offrent des vues satellites de la Suisse. En fait, ces dernières ne proviennent pas de photographies prises par des satellites, mais il s'agit de photos aériennes retravaillées spécialement.

Selon les services et les régions, la définition est si bonne qu'il est possible de distinguer des personnes ou des voitures. Récemment Microsoft a aussi étoffé son offre en matière de cartes sur internet, disponible à l'adresse: www.bing.com/maps/.

Des cartes de la Suisse proposant quatre type de vues y sont disponibles. Il est par exemple possible d'admirer le Palais fédéral vue depuis les quatre points cardinaux dans une bonne qualité photographique. La situation du soleil permet de savoir qu'il s'agit là de prises de vue différentes.

Paysages en trois dimensions

Actuellement, Microsoft teste un mode paysage en 3D. En activant cette option, l'internaute effectue un vol au-dessus de la Suisse comme s'il se trouvait dans le cockpit d'un hélicoptère. Il est possible d'adapter l'altitude et l'angle de vue. Google dispose d'un programme identique nommé Google Earth, mais celui-ci doit être installé sur l'ordinateur.

Il est également possible de visiter des curiosités naturelles ou des monuments architecturaux d'un simple clic de souris à la faveur de panoramas interactifs en trois dimensions. L'internaute peut par exemple décider de jouir virtuellement de la vue qu'offre le Jungfraujoch sur l'ensemble de la région.

Les sites www.worldwidepanorama.org ou www.360cities.net recensent un vaste choix de sites à visiter. Quant à la page www.arounder.com, elle est pour sa part spécialisée dans les escapades citadines.

Tableaux de maîtres

L'adresse www.panoramas.dk présente un annuaire d'images interactives, avec notamment les sites inscrits au Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO, mais aussi divers événements liés à l'actualité comme des festivals musicaux ou des manifestations.

En matière de culture, le site www.panoramapainting.com est quant à lui spécialisé dans les peintures. On peut par exemple y admirer les détails du panorama de la Bataille de Morat (FR).

(ats)

Ton opinion