Grippe porcine: Des experts analysent la gestion de l'OMS
Actualisé

Grippe porcineDes experts analysent la gestion de l'OMS

Un comité composé de 29 experts scientifiques s'est réuni lundi à Genève pour discuter de la gestion de la pandémie de grippe A (H1N1) par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La directrice générale de l'OMS Margaret Chan a ouvert la réunion.

Les 29 experts, dont la liste est publiée sur le site internet de l'OMS, ont dû remplir une déclaration prouvant l'absence de conflits d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique. Un an après son apparition au Mexique, la grippe A a fait, selon l'agence de l'ONU, au moins 17'700 morts dans le monde.

La réunion doit durer jusqu'à mercredi. «Ces experts extérieurs à l'organisation vont commencer leur évaluation de la réponse internationale à la pandémie et les leçons qu'on peut en tirer à l'avenir», précise un communiqué. «Ils vont aussi revoir le fonctionnement du Règlement sanitaire international», ajoute le texte.

«L'objectif est d'identifier les possibilités d'améliorer la manière dont la communauté internationale coopère en cas de crise de santé publique», affirme l'OMS. L'organisation a été critiquée notamment par le Conseil de l'Europe pour avoir exagéré les risques de pandémie sous la pression de l'industrie pharmaceutique. La création de ce comité avait été décidée en janvier par le Conseil exécutif de l'OMS.

Un Américain à la tête du groupe

Un Américain a été élu lundi à la présidence du groupe d'experts chargé d'analyser la gestion de la pandémie de grippe A (H1N1) par l'OMS et la communauté internationale. Le groupe a décidé que les débats seront ouverts, a précisé un porte-parole.

Le professeur Harvey Fineberg, président de l'Institut de médecine à Washington, a été élu à la présidence du groupe de 29 experts. Les experts sont issus de 28 pays différents (dont deux des Etats-Unis), avec seulement deux Européens (un Britannique et un Norvégien).

Recteur de l'Université de Harvard de 1997 à 2001, après treize ans comme doyen de la Harvard School of Public Health, le professeur Fineberg a consacré toute sa carrière aux domaines de la politique de la santé et de la prise de décision médicale. Il a aussi été consultant à l'OMS.

Représentants des gouvernements et de la société civile peuvent assister aux débats au siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La première réunion du groupe est prévue jusqu'à mercredi. Un premier rapport sera présenté à l'occasion de l'Assemblée mondiale de la Santé, prévue du 17 au 21 mai à Genève.

(ats)

Ton opinion