Berne: Des factures Cablecom envoyées au hasard
Actualisé

BerneDes factures Cablecom envoyées au hasard

Plusieurs personnes ont reçu des bulletins de versement du câblo-opérateur alors qu'elles ne sont pas clientes. Contactée, l'entreprise s'excuse pour cette «erreur».

par
ofu

L'émission «Espresso» de la chaîne alémanique SRF a révélé jeudi une bourde impliquant UPC Cablecom. Plusieurs personnes ont en effet reçu des factures de l'opérateur alors qu'elles n'ont souscrit aucun abonnement auprès de la firme. Ainsi, Karl Maron, de Schwarzenburg (BE), a été prié de payer 623 francs pour 20 mois de connexion, écrit vendredi «Blick».

Interrogé par SRF, le Bernois a affirmé qu'il était client chez Swisscom. Selon lui, six personnes de son immeuble ont reçu des lettres similaires. «Ce qui nous dérange c'est l'ultimatum qu'on nous pose dans ces missives. Cablecom nous demande de les contacter si nous ne sommes pas des clients. Ceux qui ne paient pas reçoivent un avertissement», se plaint Karl Maron. L'entreprise a même fait parvenir un bulletin de versement à une mineure habitant dans l'immeuble situé juste à côté de celui de Karl Maron.

«Pas pour nous enrichir»

Contacté, Cablecom assure qu'il s'agit d'une «erreur» et que l'entreprise n'envoie pas systématiquement des factures à des gens qui ne sont pas des clients. Selon l'opérateur, la pratique se limite aux bâtiments équipés pour recevoir son réseau. La firme explique en effet que la connexion est utilisée et envoie des factures à tous les habitants de l'immeuble, même à ceux qui ne sont pas des clients. Les personnes ayant reçu une lettre à tort doivent alors contacter Cablecom pour faire annuler la procédure s'ils ne veulent pas recevoir des rappels. «Il ne s'agit en aucun cas d'une astuce pour nous enrichir», se défend un porte-parole.

Reste que ceux qui paient par inadvertance une de ces factures deviennent automatiquement clients de Cablecom et cela pour une durée d'au moins un an. «Le service client n'a rien voulu savoir», a raconté à SRF une femme à qui cela était arrivé. Ce n'est qu'après la diffusion du reportage que l'opérateur s'est enfin décidé à rembourser la cliente.

Ton opinion