Jessica Thivenin - Des fans envahissants la poussent à bout

Publié

Jessica ThiveninDes fans envahissants la poussent à bout

La starlette de téléréalité est apparue en larmes sur Instagram. En cause, des admirateurs qui ne cessent de venir sonner à sa porte.

La tranquillité de la petite famille est mise à rude épreuve.

La tranquillité de la petite famille est mise à rude épreuve.

Instagram

C’est certainement ce qu’on appelle la «rançon de la gloire». Jessica Thivenin en fait actuellement l’amère expérience. De retour à Marseille, la candidate de téléréalité révélée par «Les Marseillais» n’en peut plus des fans qui l’importunent et qui viennent sans arrêt sonner à sa porte. Même de nuit. Celle qui vit une deuxième grossesse difficile est à bout, ainsi qu’elle l’a expliqué vendredi 28 mai 2021 en story sur Instagram.

«Je n’ai pas dormi de la nuit, j’ai eu des contractions. Je suis rentrée de l'hôpital pour me reposer chez moi parce que j’y suis mieux, et au final je me retrouve à être hyper contrariée parce que ça continue. Hier soir, c’est revenu sonner. Des parents avec leur Mercedes blanche qui déposent leurs petites filles, ils se garent un peu plus bas, ils sonnent, ils filment, et après ils partent en courant dès que Thibault (ndlr: son mari) arrive. Ça me déprime, ça me contrarie tellement, ça réveille mon fils (ndlr: Maylone, 1 an et demi), j’ai envie de pleurer», a-t-elle confié les larmes aux yeux. Jessica, 31 ans, a poursuivi, en pleurs, qu’elle avait envie de rentrer chez elle à Dubaï: «Ici, c’est chiant. Les gens ne respectent pas. J'ai envie d'être tranquille. Je trouve ça fou que je puisse perdre ma fille à tout moment et que les gens s’en battent les couilles et viennent sonner. Ils ont quoi dans la tête? On est connus donc on est des animaux, on n’a pas le droit d’avoir des moments difficiles. En plus, il y en a qui répondent à Thibault: «il fallait pas être connus, vous l’avez cherché aussi».

Purepeople.com rappelle que Thibault Garcia a lui aussi réagi à ces intrusions: «À partir de maintenant, ce sera la police pour tous. Il y a des caméras partout. Il ne faudra que deux minutes pour avoir les noms et prénoms, donc voilà.»

(fec)

Ton opinion

78 commentaires