Zurich – Des fêtes interdites aux hommes en préparation
Publié

ZurichDes fêtes interdites aux hommes en préparation

Deux Zurichoises ont lancé l’idée sur TikTok et ont reçu des soutiens. Le but est d’offrir un espace sécurisé aux femmes et aux personnes discriminées en raison de leur genre.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Unsplash

Deux Zurichoises prévoient une série de soirées en club réservées aux femmes. Comme le rapporte «20 Minuten», sur Tiktok, une courte vidéo est devenue virale ces derniers temps. Le compte «flinta_party» y demandait: «Est-ce que tu viendrais s’il y avait à Zurich un club réservé aux femmes?» En l’espace de quelques jours, la vidéo a été likée plus de 16’000 fois et commentée environ 1500 fois.

La vidéo a suscité tant de réactions positives que les deux détentrices du compte TikTok ont annoncé, deux jours plus tard, vouloir mettre leur projet sur pied le plus rapidement possible. Avant d’ouvrir une boîte de nuit, elles vont déjà organiser une soirée «FLINTA», comprenez qu’elle sera réservée aux femmes et à toutes les personnes pouvant être discriminées par le «patriarcat» à cause de leur genre ou de leur identité sexuelle. En fonction du succès de cette première soirée, plusieurs autres fêtes similaires pourraient suivre.

Une première étape

Le succès de cette vidéo de TikTok montre que le besoin d’organiser de telles soirées est grand, explique Anja Derungs, directrice du bureau zurichois pour l’égalité. «Il y a simplement un grand désir d’avoir des espaces sans harcèlement, et c’est une demande très légitime», poursuit-elle. Mais ce n’est qu’une étape, selon elle. «L’objectif étant de pouvoir aller partout sans se faire harceler.»

Simone Eggler, de l’organisation Brava, soutient ce genre d’initiatives. «Un être humain veut pouvoir se déplacer librement sans subir de harcèlements – c’est justement pour cela qu’il est important de créer de tels espaces.» La présidente des Jeunes socialistes, Ronja Jansen, est du même avis: «Les espaces sûrs pour les femmes sont quelque chose d’extrêmement important pour qu’elles puissent s’encourager mutuellement. Les femmes sont encore trop peu visibles dans de nombreux domaines et de tels lieux peuvent contribuer au changement.»

L’idée d’organiser ce genre de soirées n’est toutefois pas totalement nouvelle: dans les années 1970 et 1980 déjà, des espaces réservés aux femmes avaient été créés. En Suisse, depuis 1988, des soirées féminines ont lieu chaque mois à la Reitschule à Berne.

(Christina Pirskanen/Daniel Graf/jba)

Ton opinion