Incendies - Des feux de forêt «extrêmes» dans le centre de la Russie
Publié

IncendiesDes feux de forêt «extrêmes» dans le centre de la Russie

Après la Sibérie, la région de l’Oural est aussi touchée par d’importants incendies.

Un pompier lutte contre les flammes en Iakoutie, dans le nord de la Sibérie, au début du mois d’août.

Un pompier lutte contre les flammes en Iakoutie, dans le nord de la Sibérie, au début du mois d’août.

REUTERS

Des feux de forêt «extrêmes» sévissaient mercredi dans les régions du centre de la Russie, face à une vague de chaleur survenue après des incendies qui ont ravagé la Sibérie pendant une grande partie de l’été. Dans la région de Sverdlovsk, dans l’Oural, les pompiers luttaient contre 15 feux de forêt, et une alerte quant à un «danger d’incendie extrême» y a été donnée, selon le ministère russe des Situations d’urgence.

Sur des images diffusées sur les réseaux sociaux mardi, l’on pouvait voir l’incendie sévissant des deux côtés d’une autoroute fédérale qui relie Ekaterinbourg, principale ville de la région, à Perm, autre grande agglomération. Selon des médias locaux, les autorités ont dû fermer cette autoroute une grande partie de la journée mardi.

En Mordovie, région située au sud-est de Moscou, une cinquantaine de pompiers se sont trouvés cette semaine au milieu d’un «cercle de feu» alors qu’ils luttaient contre un incendie dans une réserve naturelle. Ils ont mis plusieurs heures pour s’en évader, a indiqué mercredi dans un communiqué l’antenne locale du ministère des Situations d’urgence.

Dans la région de Nijni Novgorod, à l’est de Moscou, neuf avions dépêchés par le ministère des Situations d’urgence, le ministère de la Défense et la Garde nationale pour lutter contre les incendies ont versé 129 tonnes d’eau pour tenter de maîtriser un important feu de forêt qui s’étendait vers la Mordovie voisine. Quelque 1200 pompiers y ont également été déployés, selon le ministère des Situations d’urgence.

Le président russe Vladimir Poutine a appelé mardi à «tirer les leçons» des incendies qui ont ravagé pendant plusieurs mois la Sibérie, en allouant près de trois cents millions d’euros à la protection des forêts. La Sibérie connaît depuis plusieurs années d’importants incendies, dont l’intensité est plus grave chaque été, un phénomène que les experts imputent au changement climatique, mais aussi à une protection insuffisante des forêts russes.

En Iakoutie, dans le nord de la Sibérie, la région la plus vaste et la plus froide de Russie, les feux de forêt ont déjà ravagé cet été une surface plus grande que le Portugal. Dans les zones les plus durement touchées, les autorités locales ont demandé des ressources supplémentaires et le soutien économique de Moscou pour faire face à la situation.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires