Berne: Des franchises indexées au coût de la santé?
Actualisé

BerneDes franchises indexées au coût de la santé?

Juguler les franchises de primes maladie selon le coût de la santé a été accepté par le National. C'est au tour des Etats de s'emparer de ce sujet, combattu par le Parti socialiste.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

Le Parti socialiste compte combattre par référendum un projet visant à adapter les franchises de l'assurance maladie à l'évolution des coûts de la santé. Accepté par le Conseil national en novembre 2018, ce projet est débattu mardi au Conseil des Etats.

Si ce projet est accepté, «les personnes assurées devraient donc assumer de plus en plus elles-mêmes ces coûts (de la santé, ndlr) pour avoir accès aux soins de base», considère le PS lundi dans un communiqué. Les socialistes qualifient ce projet de nouveau transfert des coûts sur le dos des patients.

Depuis 1996, la franchise de base est passée de 150 francs à 230 francs dès 1998 puis à 300 francs dès 2004. Les franchises à option s'échelonnent quant à elles actuellement de 500 à 2500 francs.

Franchises en hausse

Selon le projet adopté en novembre par la National, les montants devraient être indexés à l'évolution des coûts. Les franchises des assurés adultes grimperont quant à elles de 50 francs dès que les coûts bruts moyens par assuré auront dépassé treize fois la franchise ordinaire. La prochaine étape sera franchie lorsque les coûts par assuré auront dépassé 3900 francs. En 2016, ils s'élevaient à 3777 francs.

Ce mécanisme devrait permettre de réduire la hausse des primes d?environ 0,5% les années d'adaptation des franchises par rapport aux années sans indexation. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion