Actualisé 01.12.2010 à 12:37

WikiLeaks

Des fuites sans conséquences selon les USA

Selon Hillary Clinton, les fuites orchestrées ces derniers jours par le site WikiLeaks n'auront aucune conséquence sur les relations internationales.

Hillary Clinton se veut rassurante.

Hillary Clinton se veut rassurante.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Rodham Clinton a déclaré avoir évoqué les révélations publiées par le site avec ses collègues lors du sommet de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Astana, au Kazakhstan.

Il s'agit de la première rencontre internationale des chefs de la diplomatie mondiale depuis la diffusion des câbles dans plusieurs publications cette semaine.

Les mémos contiennent des détails parfois embarrassants concernant plusieurs dirigeants qui assistent au sommet.

Rassurer

«J'ai évidemment évoqué la question des fuites afin de rassurer nos collègues sur le fait que cela n'interférera en rien avec la diplomatie américaine ou notre détermination à poursuivre l'important travail en cours», a souligné Hillary Clinton.

«Je pense qu'il y aura de nombreuses questions que les gens ont tout à fait le droit et raison de poser, et nous sommes prêts à discuter à tout moment avec nos homologues du monde entier», a poursuivi la patronne de la diplomatie américaine.

Le vice-Premier ministre britannique Nick Clegg, qui a rencontré mercredi Mme Clinton, a diffusé un communiqué affirmant que «les récentes révélations de WikiLeaks n'affecteront pas notre relation forte et unique». Même son de cloche du côté du ministre kazakh des Affaires étrangères Kanat Saudabaïev, qui a affirmé que les fuites «n'auraient pas de conséquence sur notre relation stratégique». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!