Mexique: Des fusillades paralysent la ville
Actualisé

MexiqueDes fusillades paralysent la ville

Des échanges de coups de feu ont paralysé vendredi la ville de Nuevo Laredo, dans le nord-est du Mexique, à la frontière avec le Texas (Etats-Unis).

Des coups de feu ont paralysé vendredi la ville de Nuevo Laredo, dans le nord-est du Mexique, faisant au moins un mort et provoquant des scènes de panique dans la population, selon les médias locaux.

Les tirs ont éclaté en quatre endroits au moins de la ville, entre deux groupes non identifiés, l'un en vêtements civils et l'autre en uniformes d'allure militaire.

Les groupes antagonistes ont bloqué plusieurs rues en y installant des bus et des camions, provoquant des embouteillages aggravés par des collisions entre automobilistes cherchant à fuir les échanges de coups de feu, qui ont duré deux heures environ.

La violence meurtrière a nettement augmenté ces derniers mois dans la région de Nuevo Laredo, en raison des affrontements pour le contrôle du trafic de drogue entre le cartel dit du Golfe et le gang des «Zetas», ses anciens hommes de main devenus ses rivaux.

Près de là, à Ciudad Juarez, cette violence a connu une nouvelle escalade jeudi soir, avec l'utilisation pour la première fois d'une voiture piégée pour tuer des policiers. Deux d'entre eux sont morts, ainsi qu'un médecin et un secouriste.

Au Mexique, la violence liée à la «guerre des cartels» a déjà fait 7.000 morts depuis le début de l'année selon le ministère de la Justice, un niveau jamais atteint. Sur l'ensemble de l'année dernière, les affrontements entre gangs et contre les forces de l'ordre avaient fait 9.000 morts.

Le bilan de ce «conflit» approche les 25.000 morts depuis décembre 2006, date de l'arrivée au pouvoir du président Felipe Calderon, qui a déclaré la guerre aux trafiquants.

(afp)

Ton opinion