Lausanne: Des gauchistes se sentent harcelés
Actualisé

LausanneDes gauchistes se sentent harcelés

«Pluie d'amendes sur les militants», dénoncent des défenseurs des sans-papiers dans un appel présenté mercredi.

«Parle-t-on d'une pluie ou d'un légère ondée?» ironise Marc Vuilleumier, municipal POP de la Police.

La thèse des «dérives policières» ne repose en fait que sur deux cas: la coprésidente d'une association a été amendée en raison d'affiches posées à la colle, et les militants Jean-Michel Dolivo et Nanda Ingrosso ont été amendés pour avoir participé à une manifestation non autorisée qu'ils disent ne pas avoir organisée.

«Ils peuvent faire recours et nous nous conformerons à la décision de la justice», relativise le porte-parole de la police.

(job)

Ton opinion