Des Genevois sur le podium du Tour de France à la voile
Actualisé

Des Genevois sur le podium du Tour de France à la voile

«Ville de Genève - Carrefour Prévention» s'est hissé à la 3e place du classement provisoire. Pour la plus grande joie de son skipper, Loïc Fuhrer.

– A moins d'une semaine de l'arrivée à Hyères, est-ce l'effervescence à bord?

– Non. L'équipage se déploie en Méditerranée de manière sereine. Au départ, notre objectif était de terminer dans le top 5. Mission actuellement remplie.

– Vous n'avez qu'un petit point de retard sur le dauphin…

– Oui. Il s'agit de «Région-Ile-de-France». Mais nous n'allons pas nous acharner pour les rattraper. L'important, c'est aussi de permettre à nos dix-huit jeunes, âgés de 15 à 25 ans, d'acquérir de l'expérience.

– Au bout d'un mois de navigation, quelle est la principale difficulté rencontrée?

– La gestion du sommeil. Il est vital de bien organiser le repos sur une épreuve aussi longue.

– Avec un budget de 160 000 fr., vous n'êtes pas logés à la même enseigne que vos principaux concurrents...

– C'est vrai. Toutes les grandes équipes ont des budgets pour vivre à l'hôtel. Nous, on doit se contenter du village assistance. A Marseille, il était aménagé dans un parking où la température est montée à près de 40 degrés. Difficile de régater.

– Votre classement prouve que budget réduit et qualité ne s'excluent pas forcément...

– Oui. Mais cela fait près de six ans que l'équipe navigue ensemble. C'est aussi la 23e fois que «Ville-de-Genève» participe à l'épreuve. L'expérience accumulée permet de mieux répondre aux changements.

(gam)

Ton opinion