Genève: Des graffs à la place des bâches de chantier

Actualisé

GenèveDes graffs à la place des bâches de chantier

L'art de rue devrait bientôt fleurir au bout du lac. Un projet pour lui donner davantage de visibilité a séduit les élus.

par
tpi
Une soixantaine d'espaces sont aujourd'hui mis à la disposition des graffeurs, comme ici à la Jonction. (Photo: 20 Minutes)

Une soixantaine d'espaces sont aujourd'hui mis à la disposition des graffeurs, comme ici à la Jonction. (Photo: 20 Minutes)

Faire d'une pierre deux coups: une motion proposait que les palissades des chantiers de la Ville deviennent des surfaces d'expression pour les graffeurs de la région. Une manière d'embellir la cité tout en offrant une meilleure exposition à un art parfois méconnu. Le texte a récemment été plébiscité en commission et pourrait donc être adopté dès la semaine prochaine par le Conseil municipal. En revanche, les élus ont refusé que l'achat des bombes de peinture soit pris en charge par le contribuable.

Les principaux concernés saluent l'initiative. «Le parti pris de penser l'espace public à travers le prisme de l'esthétique et mettre de l'art là où il y a habituellement des publicités est déjà une victoire en soi pour la population, analyse Serval. Je suis par contre curieux de voir les modalités de mise en œuvre du projet. Les bâches seront-elles laissées libres d'accès, un peu comme les affiches publicitaires laissées blanches par la SGA en début d'années? Ou fera-t-on appel à des artistes peintres? Auquel cas il faudra en déterminer les conditions, notamment de rémunération.»

Ton opinion