Lausanne (VD): Des graines d'écolos créent leur cabane durable
Actualisé

Lausanne (VD)Des graines d'écolos créent leur cabane durable

Au terrain d'aventure de Malley, pour une vingtaine d'enfants de 6 à 12 ans, la semaine a été consacrée à construire une structure pédagogique et écologique.

par
Pauline Rumpf

«C'est cool, on peut utiliser des outils et construire des trucs», se réjouit James, 10 ans. Ce jeune habitant de Malley fréquente le terrain d'aventure depuis sa création, et cette semaine, sa tâche était un peu particulière. «On a installé un évier, et creusé une mare pour récupérer l'eau de la pluie.» La cabane que bâtissent les enfants du terrain est aussi dotée d'un panneau solaire de récup', d'un chauffe-eau solaire artisanal ou encore d'une vis d'Archimède.

La démarche émane de plusieurs organisations, dont Graines d'action 2030, qui veut sensibiliser les enfants aux gestes écologiques du quotidien. «Ici, les enfants déconnectent du cadre scolaire et de la maison pour entrer dans le jeu, explique Nitya Zysset, membre de l'association. On ne veut donc pas donner trop d'explications, mais plutôt les familiariser avec ces installations durables, et montrer que ce n'est pas si compliqué à mettre en place.» Avec l'espoir qu'ils acquièrent des réflexes pour l'avenir, et sensibilisent leur entourage.

Le groupe a aussi réalisé un centre de tri, et apprendra à faire sa propre pâte à tartiner, ou son savon. Mais sous le soleil du mois d'août, ce qui semble fasciner Zéphir, 10 ans, c'est de serrer des boulons et de scier des planches sous l'œil attentif d'un éducateur. A la fin du chantier, la cabane restera un lieu de rendez-vous pour les petits aventuriers, fiers de leur travail.

Un espace de jeu libre et créatif

Alors que les villes se densifient et que les smartphones captivent toujours plus les enfants, les «terrains d'aventure», ou «jardins Robinson» selon les cantons, fleurissent en Suisse romande. L'idée est de proposer un lieu où les enfants du quartier, autonomes mais encadrés, s'adonnent au jeu libre, créatif et social dans un environnement plutôt naturel. Ils sont ouverts toute l'année. A Lausanne, la Ville les promeut et les finance, mais la démarche est largement participative.

Ton opinion