Actualisé 07.12.2010 à 18:00

Attaque informatiqueDes hackers bombardent postfinance.ch

Des partisans de WikiLeaks perpètrent depuis hier soir une attaque informatique sur le site financier de la poste. Il est actuellement soit indisponible, soit très lent.

de
Alberto Tikulin
Un groupement de pirates réunis sous la bannière d'une opération «Operation Payback» (opération vengeance) attaquent depuis hier soir le site internet de PostFinance. - Photo: dr

Un groupement de pirates réunis sous la bannière d'une opération «Operation Payback» (opération vengeance) attaquent depuis hier soir le site internet de PostFinance. - Photo: dr

«Pour le moment le site est online. Mais soit il marche très lentement, soit il est complètement inaccessible», nous confirme Marc Andrey, le porte-parole de PostFinance. «Un grand nombre d'ordinateurs tente actuellement de se connecter au site internet (postfinance.ch ndlr.). C'est pour cette raison qu'il a ce type de fonctionnement.» PostFinance est actuellement en train d'augmenter les capacités afin de rendre possible un accès aux clients. Ces derniers peuvent toujours se rendre aux bureaux de poste ou faire des ordres de paiement par écrit.

Postfinance.ch, ainsi que paypalobjects.com subissent depuis hier soir à 19h30 une attaque de type (DDOS), de déni de service (voir info-box) de la part d'un réseau de hackers informatiques, groupés sous la bannière d'une «Operation Payback» (opération vengeance). Les pirates ont expliqué mardi sur Twitter vouloir venger Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, pour la fermeture lundi de son compte postal. «Postfinance est down – keep on firing (continuez à tirer)», se congratulent les hackers sur le réseau de microblogging.

«Il n'y a pas de risques pour les données des comptes présents chez PostFinance», rassure la banque postale. «L'attaque subie ne fait que de ralentir le site. Nous ne savons par contre pas encore quand le site postfinance.ch sera entièrement opérationnel».

WikiLeaks risque d'avoir des problèmes de trésorerie

La société de cartes de crédit Mastercard bloque les versements à destination de WikiLeaks depuis mardi affirme le site CNET. «Mastercard n'accepte pas de paiement effectués par des clients qui soutiennent ou facilitent directement ou indirectement des actions illégales», a fait savoir un porte-parole de l'entreprise.

Le service de paiement en ligne Paypal a bloqué ce week-end les versement à destination de WikiLeaks. Depuis, il a également subit des attaques de hackers, de la même manière que postfinance.ch aujourd'hui. WikiLeaks ne peut plus recevoir de dons que par le biais des cartes de crédit VISA ou par des versements bancaires ou postaux, indique CNET.

Une attaque par déni de service (denial of service attack, d'où l'abréviation DoS) est une attaque ayant pour but de rendre indisponible un service, d'empêcher les utilisateurs légitimes d'un service de l'utiliser. Il peut s'agir de : * l’inondation d’un réseau afin d'empêcher son fonctionnement * la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l'accès à un service particulier * l'obstruction d'accès à un service à une personne en particulier

Une attaque par déni de service (denial of service attack, d'où l'abréviation DoS) est une attaque ayant pour but de rendre indisponible un service, d'empêcher les utilisateurs légitimes d'un service de l'utiliser. Il peut s'agir de : * l’inondation d’un réseau afin d'empêcher son fonctionnement * la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l'accès à un service particulier * l'obstruction d'accès à un service à une personne en particulier

Une attaque par déni de service (denial of service attack, d'où l'abréviation DoS) est une attaque ayant pour but de rendre indisponible un service, d'empêcher les utilisateurs légitimes d'un service de l'utiliser. Il peut s'agir de : * l’inondation d’un réseau afin d'empêcher son fonctionnement * la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l'accès à un service particulier * l'obstruction d'accès à un service à une personne en particulier

Une attaque par déni de service (denial of service attack, d'où l'abréviation DoS) est une attaque ayant pour but de rendre indisponible un service, d'empêcher les utilisateurs légitimes d'un service de l'utiliser. Il peut s'agir de : * l’inondation d’un réseau afin d'empêcher son fonctionnement * la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l'accès à un service particulier * l'obstruction d'accès à un service à une personne en particulier

Une attaque par déni de service (denial of service attack, d'où l'abréviation DoS) est une attaque ayant pour but de rendre indisponible un service, d'empêcher les utilisateurs légitimes d'un service de l'utiliser. Il peut s'agir de : * l’inondation d’un réseau afin d'empêcher son fonctionnement * la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l'accès à un service particulier * l'obstruction d'accès à un service à une personne en particulier

Une attaque par déni de service (denial of service attack, d'où l'abréviation DoS) est une attaque ayant pour but de rendre indisponible un service, d'empêcher les utilisateurs légitimes d'un service de l'utiliser. Il peut s'agir de : * l’inondation d’un réseau afin d'empêcher son fonctionnement * la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l'accès à un service particulier * l'obstruction d'accès à un service à une personne en particulier

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!