Cybercriminalité - Des hackers font chanter Apple
Publié

CybercriminalitéDes hackers font chanter Apple

Des pirates informatiques exigent une rançon de 50 millions de dollars, sans quoi ils continueront à publier des documents volés inédits.

Les pirates ont coordonné leur demande de rançon avec l’événement marketing organisé mardi par Apple.

Les pirates ont coordonné leur demande de rançon avec l’événement marketing organisé mardi par Apple.

via REUTERS

Le groupe russe REvil a réalisé un coup d’éclat retentissant. Ses hackers ont soutiré des schémas d’ingénierie et de fabrication de produits actuels chez Quanta. Comme le sous-traitant taïwanais, qui fabrique notamment des MacBook pour Apple, a refusé de payer la rançon de 50 millions de dollars en échange des documents volés, les pirates ont changé de fusil d’épaule. Ils s’adressent désormais à Apple même. Jusqu’au 1er mai, ils promettent de publier quotidiennement de nouvelles images volées tant que la firme de Cupertino ne cédera pas à leur demande.

Révélés par TheRecord, les documents déjà publiés en ligne s’avèrent authentiques. Des schémas relatifs à la refonte de l’iMac d’Apple ont été corroborés par la présentation mardi des nouveaux modèles de la firme à la pomme. Avant l’événement, personne n’était censé les avoir vus en dehors de la sphère d’influence d’Apple. Les schémas incluent également des avertissements sur presque toutes les pages: «Ceci est la propriété d’Apple et il doit être retourné.» Ils précisent aussi que les documents ne doivent pas être reproduits, copiés ou publiés.

Le fournisseur taïwanais a reconnu l’intrusion dans ses serveurs. «L’équipe de sécurité des informations de Quanta Computer a travaillé avec des experts informatiques externes en réponse à des cyberattaques sur un petit nombre de serveurs Quanta», a-t-il indiqué à l’agence Bloomberg, précisant qu’il n’y avait eu «aucun impact matériel sur les opérations commerciales de l’entreprise» à la suite du piratage.

Ton opinion

18 commentaires