Athlétisme: Des héros apparus bien fatigués au Weltklasse
Actualisé

AthlétismeDes héros apparus bien fatigués au Weltklasse

Quatre jours seulement après la fin des Mondiaux, le Weltklasse a demandé de gros efforts aux organismes des stars de Pékin.

par
Laurent Morel
Zurich

Bien difficile d'enchaîner après un événement tel que des Mondiaux. Surtout lorsqu'ils ont eu lieu de l'autre côté de la planète et que le décalage horaire et les heures de voyage s'en mêlent. Souvent réputé pour ses performances de haut vol, le Weltklasse de jeudi n'a cette fois été le théâtre que de peu bons chronos.

Certains athlètes ont en revanche profité de la fatigue de leurs concurrents prendre leur revanche. C'est le cas notamment de Lashawn Merritt, vainqueur pour la 4e fois à Zurich et bien content de voler la vedette au surprenant Wayde van Niekerk, qui avait signé le quatrième chrono de tous les temps en Chine.

Les conditions météo (pluie, 14°C) bien différentes de celles de la capitale chinoise n'ont pas non plus aidé les athlètes à s'adapter à la piste du Letzigrund. «La pluie m'a gêné», a ainsi reconnu David Rudisha, titré à Pékin sur 800 m mais seulement 4e jeudi. «Je crois que tous les athlètes ont ressenti de la fatigue, a relevé Zuzana Hejnova, qui a elle confirmé son titre mondial sur 400 m haies. Maintenant, je vais aller à Hawaï avec mon mari et utiliser l'argent gagné pour les vacances.»

Côté helvétique, l'éclaircie est venue du relais, 4e en 43''10, dans la foulée des Jamaïcaines, vainqueurs en 41''60 (record de la Diamond League). «Ces derniers jours étaient compliqués à gérer émotionnellement, a concédé la première relayeuse helvétique Marisa Lavanchy. Ca fait du bien de réussir une très bonne course.» Finaliste à Pékin, la Bernoise Noemi Zbären a encore brillé sur 100 m haies avec un joli chrono de 12''89.

Ton opinion