Texte des JUDC Valais: Des homosexuels déboutés font recours
Actualisé

Texte des JUDC ValaisDes homosexuels déboutés font recours

Déboutés par le Tribunal cantonal valaisan le 29 mars dernier, une quarantaine de membres d'associations homosexuelles recourent au Tribunal fédéral.

En été 2009, ils avaient déposé plainte contre un texte des jeunes UDC valaisans jugé homophobe.

Dans un communiqué commun diffusé jeudi, Pink Cross et l'Organisation suisse des lesbiennes (LOS) invoque douze griefs de violation du droit fédéral et international. Et ceci notamment en matière d'interdiction de toute forme de discrimination, de respect de la vie privée et de la dignité humaine et de traitement équitable.

En mars 2010, le Tribunal cantonal (TC) a jugé que le texte signé par les jeunes UDC valaisans ne relève pas du droit pénal. «Les propos litigieux visent de manière générale l'ensemble des homosexuels», écrivait alors le TC dans un communiqué. Aucun plaignant ne peut être identifié personnellement, il n'y a donc pas d'atteinte à l'honneur.

Le TC a considéré que la discrimination raciale ne peut être prise en considération car elle exclut la discrimination fondée sur les tendances sexuelles.

Le texte contesté avait été diffusé sur Internet par les jeunes UDC valaisans lors de la Journée internationale contre l'homophobie. Les plaintes avaient été classées par le juge instruction, provoquant des recours. (ats)

Ton opinion