Actualisé 23.04.2008 à 19:38

Des hôteliers garantissent un mois de juin sans foot

La fête du football ne fait pas
que des heureux. Il est pourtant envisageable d'échapper à l'Euro 2008.

Pour celles et ceux qui sont vraiment désespérés par la déferlante médiatique sur l'Euro 2008 et qui veulent à tout prix échapper aux hordes de supporters, il est temps de se prendre en main pour organiser son mois de juin.

Première mesure: prendre des vacances, car les discussions au travail tourneront immanquablement autour du match de la veille. Piège à éviter: partir à l'autre bout du monde les yeux fermés.

«L'événement a eu une audience planétaire et il sera difficile d'échapper aux retransmissions TV, même dans un restaurant de bord de plage», explique un voyagiste désirant garder l'anonymat. Rester en Suisse et se mettre en quête d'un havre de paix représente une alternative crédible.

Il y a en Suisse au moins quatre hôtels «garantis sans courant et sans eau chaude» et donc sans ballon rond. A l'exemple d'un établissement au- dessus de Kandersteg (BE) qui garantit «une lumière à la bougie et un chauffage au feu de cheminée».

Pour ceux qui veulent véritablement se mettre hors jeu, la retraite en couvent donne des gages intéressants d'isolement. Plusieurs établissements hôteliers surfent sur la vague anti-foot. Les Bâlois auront par exemple des rabais spéciaux à Zermatt.

Certains complexes courtisent spécifiquement les femmes. Mais attention: dans la plupart des offres, la télévision n'est pas bannie de l'établissement.

Martial Messeiller

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!