Fêtes du Nouvel An: Des îles du Pacifique passent déjà à 2011
Actualisé

Fêtes du Nouvel AnDes îles du Pacifique passent déjà à 2011

Les habitants de Kiribati, petite île du Pacifique, viennent d'entrer dans la nouvelle année. Sydney sera la première grande ville à faire de même.

Sydney sera la première grande ville à fêter la nouvelle année.

Sydney sera la première grande ville à fêter la nouvelle année.

Des milliards de personnes vont fêter vendredi l'entrée en 2011, parfois en bravant les intempéries, inondations et canicule en Océanie ou tempêtes de neige aux Etats-Unis. Sydney est la première grande ville à faire sauter les bouchons, alors que des îles du Pacifique ont vécu les douze coups de minuit à 11h suisses.

Les tout premiers à quitter 2010 sont les habitants de Kiribati, petite île du Pacifique, qui ont tourné la page de 2010 à 11h. Les très religieux 6000 membres de cette communauté insulaire se réunissent traditionnellement dans les églises.

L'ambiance sera plus festive en Australie, même si les préparatifs ont été perturbés par des inondations sans précédent dans le nord-est de l'île-continent.

Feux d'artifice

A Sydney, dès la mi-journée, des milliers de courageux ont commencé à prendre le chemin du port afin de se trouver aux première loges pour le feu d'artifice tiré depuis le Harbour Bridge. A proximité, la plage de Bondi Beach était déjà bondée.

Si le nord-est de l'Australie est sous les eaux, la région d'Adelaïde est elle victime d'une vague de chaleur, les températures extrêmes qui ont atteint 43 degrés Celsius faisant craindre des feux de forêt.

En Asie, le feu d'artifice tiré depuis la baie de Hong Kong devrait réunir 400'000 personnes tandis que des millions de Japonais vont se rendre dans les temples shintoïstes pour «se purifier».

Même si le Nouvel an chinois, début février, donne lieu à des célébrations bien plus importantes à travers l'Asie, Chinois, Indiens ou Vietnamiens ne manqueront pas de fêter 2011. (ats)

Ton opinion