Publié

ItalieDes images de webcam floutées pour masquer les files d’attente

«La Stampa» a constaté que depuis quelques jours, il était impossible de voir ce qui se passait au pied du télésiège de Cervinia. La direction dit tomber des nues.

À gauche, les images du 3 décembre. À droite, ce qu’on voyait le 8 décembre.

À gauche, les images du 3 décembre. À droite, ce qu’on voyait le 8 décembre.

La station italienne de Cervinia est à nouveau au centre d’une polémique, quelques semaines après avoir fait parler d’elle dans le monde entier avec des images montrant des skieurs agglutinés dans de longues files d’attente.

Depuis, le domaine skiable est fermé au public mais il accueille des athlètes «d’intérêt national» pour leurs entraînements. La semaine dernière, la webcam orientée sur le parking de Plan Maison a diffusé des images montrant un nombre important de personnes attendant au télésiège. Depuis le 8 décembre, ce n’est plus le cas.

Non pas que les athlètes aient déserté les lieux, mais les images de la webcam ont été floutées, rapporte «La Stampa». Du coup, impossible de voir ce qu’il se passe au pied des remontées mécaniques de cette station du Val d’Aoste.

Matteo Zanetti, président et directeur de Cervino spa, la société qui gère les installations, nie aussi bien les rassemblements que le floutage des images. «Nous n’avons connaissance d’aucun rassemblement (…) S’il y avait des gens au départ du télésiège, c’étaient des athlètes, puisqu’ils s’entraînent chez nous (…) Des images pixélisées? Je tombe des nues», a-t-il assuré, évoquant «le vent» ou des «tentatives d’instrumentalisation».

Attente jusqu’au 7 janvier

Le gouvernement italien autorise l’utilisation des remontées mécaniques «uniquement par des athlètes professionnels et non professionnels, reconnus d’intérêt national par le Comité national olympique italien (CONI), le Comité paralympique italien (CIP) et/ou les fédérations respectives». Or, les images (partielles) provenant de Cervinia semblent montrer que la situation peut devenir critique même avec la seule présence d’athlètes.

Les skieurs amateurs devront, eux, attendre au moins jusqu’au 7 janvier pour dévaler les pistes italiennes.

(joc)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!