Actualisé

Des joujoux pour enfants servant pour des hold-up

VEVEY – Des gosses jouent sur la voie publique avec des pistolets factices. Inquiète, la police les interpelle.

«Sortez du véhicule et mettez les mains sur le capot! Motif, monsieur l'agent ? Une arme à feu traîne sur la plage arrière de votre véhicule! Une arme à feu? Que nenni, il s'agit d'un jouet!» Telle a été la mésaventure stressante d'une mère d'Yverdon accompagnée de son fils de 14 ans... Et elle n'est pas la seule: mardi soir, 21 h à Vevey, trois adolescents semblent cacher quelque chose derrière leur dos, au passage d'une patrouille. Intriguée, la police les appréhende et découvre deux armes, vraies, à première vue. Les jeunes sont tancés et leurs «jouets» confisqués.

Surréaliste, excès de zèle? Non, depuis quelques années déjà, nos enfants s'amusent avec des répliques d'armes plus vraies que nature, munies de billes en plastique ou de plomb et répondant au doux nom de «soft air». Des répliques si exactes que les autorités suisses s'en inquiètent. «Je ne peux pas être affirmatif, mais il me semble bien qu'un projet de loi fédérale est en cours concernant soit l'interdiction ou la réglementation de la vente et de l'achat des pistolets à bille», déclare un agent du Bureau suisse des armes.

Même si, pour l'heure, l'information ne peut être confirmée, il n'en demeure pas moins que certaines personnalités s'interrogent. La Prévention suisse pour la criminalité explique d'ailleurs la problématique sur son site. Elle a lancé il y a deux ans une campagne suisse sur le sujet. Quant à nos voisins français, ils n'autorisent la vente des répliques qu'aux seules personnes majeures.

Pourtant, la réglementation risque fort d'être facilement contournée. Sur le net, les sites consacrés à la vente libre de ce genre d'armes pulullent, et il est visiblement très simple d'en faire l'acquisition.

Anne Waelti

Un pistolet à eau lance-flammesenvoyé par Pauleta_60

Fake Gun Prankenvoyé par isivideoblog

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!